Ligue 1, Marseille - Bernard Tapie : "J'espère que Labrune va dégager Bielsa"

Dans un entretien accordé à L'Équipe, Bernard Tapie fustige l'attitude de Marcelo Bielsa, très critique envers l'Olympique de Marseille et Vincent Labrune. Très remonté, l'ancien président olympien explique que s'il était toujours en place, il aurait "lourdé dans la seconde" l'entraineur argentin.



Si Vincent Labrune n'a pas souhaité polémiquer sur les propos de Marcelo Bielsa, un ancien président du club a décidé de le faire à sa place. Dans une interview à l'Équipe, Bernard Tapie, président de l'OM de 1986 à 1993, a sévèrement critiqué le comportement de Marcelo Bielsa, qui a publiquement décrié son président Vincent Labrune. En conférence de presse, l'entraineur argentin avait blâmé la politique de recrutement de son club, accusant son président de lui avoir fait des "promesses intenables" et affirmant ne pas avoir eu son mot à dire sur les arrivées de joueurs. Des propos qui ont déclenché l'ire du patron du quotidien La Provence.

" J'ai les glandes, Si Bielsa ne veut en faire qu'à sa tête, veut se permettre de dire ce qu'il veut, quand il veut, qu'il monte un club et devienne président"
Marcelo Bielsa est sorti du silence pour la première fois depuis son arrivée à Marseille
Marcelo Bielsa est sorti du silence pour la première fois depuis son arrivée à Marseille - AFP
L'homme d'affaire condamne l'attitude du coach argentin, auteur, selon lui, d'une faute grave en s'attaquant à ses dirigeants. Pour Tapie, le comportement de Bielsa est un immense manque de respect et une défiance vis-à-vis de l'institution marseillaise. "Des entraineurs d'un tout autre standing ont occupé son banc et jamais aucun ne s'est permis de se comporter comme il le fait (…) En gros, il emmerde ses supérieurs hiérarchiques, il dit que ses joueurs sont de la merde mais il reste. Il se croit où sérieusement? On parle de l'OM, là !" s'emporte Tapie.

"Je l'aurais lourdé dans la seconde"

S'il était toujours aux commandes du club marseillais, L'ancien dirigeant n'aurait pas hésité une seconde à débarquer l'ancien technicien de l'Atletic Bilbao, peu importe son statut. Et il conseille à Vincent Labrune de faire la même chose.

" Labrune n'a pas le choix, j'espère qu'il va le dégager au nom de la dignité du club, de ce que l'OM représente, s'il veut montrer que c'est un président qu'il le vire. "

En colère, Tapie tacle par la même occasion, la passivité et le manque d'autorité de l'actuel président marseillais, lequel a seulement annoncé une discussion à venir avec le technicien argentin. "Il est temps que Labrune agisse (…) Je vous assure que si j'avais été président, il aurait été lourdé dans la seconde". Et d'ajouter: "Bielsa a de la geule, mais ce serait bien qu'il ait le reste et se casse. Mais à mon avis, s'il s'exprime ainsi c'est pour se faire mettre dehors avec un chèque". Aux yeux de Tapie, le comportement du technicien est d'autant plus déplorable qu'il risque de mettre en péril, une équipe qui a un bon effectif et qui sur le papier est au niveau de Monaco .


eurosport.fr

Dimanche 7 Septembre 2014 - 13:32



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter