Ligue 1: Marseille a peut-être laissé filer le podium

Marseille s'est fait surprendre par Nice, vainqueur grâce à un coup franc de Valentin Eysseric (0-1) en ouverture de la 28e journée de L1. Cinquième à six points du podium, l'OM, incapable de trouver la faille, offre l'opportunité à Saint-Etienne et Lille de prendre le large ce weekend dans la course à la Ligue des champions.



Une défaite qui pourrait bien être celle de trop pour l’OM. Les Marseillais ont concédé contre Nice vendredi, en ouverture de la 28e journée de Ligue 1, leur cinquième revers à domicile cette saison (0-1). Les hommes de José Anigo ont payé une prestation insipide, sanctionnée par Valentin Eysseric, buteur sur coup-franc (66e). Avec ce résultat, Marseille pourrait voir le podium s’éloigner encore un peu plus en fonction des résultats de Lille (contre Montpellier) et de Saint-Etienne (à Lorient). Les Niçois ont eux confirmé qu’ils se sentaient comme dans leur jardin au Vélodrome. Après s’y être imposés (4-5) en Coupe de France (Les buts de ce match en vidéo), ils ont récidivé pour glaner trois points, une première à l’extérieur pour les joueurs de Claude Puel  depuis le 15 septembre dernier et une victoire à Lille (0-2). Depuis, les Aiglons n’avaient pris qu’un point sur leurs dix derniers déplacements en L1…

Les Azuréens ont ainsi fêté de la meilleure des manières leur 2000e match dans l’élite. Ils ont dû faire le dos rond pendant une quinzaine de minutes pour rendre ce résultat possible. Durant ce premier quart d’heure, les Marseillais ont canardé David Ospina, qui a brillé devant Florian Thauvin  (4e), André Ayew  (6e) ou Dimitri Payet  (10e). Mais les Phocéens ont été incapables de souffler sur les braises de cette entame brûlante, pleine de bonnes intentions et de mouvement. Ils sont ensuite retombés dans leurs travers du moment et n’ont pu compter sur André-Pierre Gignac, comme ils en ont pris l’habitude en 2014. Suspendu, le meilleur buteur de l’OM (douze réalisations) a énormément manqué à son équipe, qui n’a jamais trouvé la bonne formule pour le remplacer

José Anigo a tenté trois organisations différentes (4-4-2, puis 4-2-3-1 et enfin 4-3-3), a lancé Saber Khlifa  juste avant la pause pour installer une pointe dont il s'était privé au coup d’envoi. Mais tout ça n’a jamais permis à l’OM de décoller dans cette rencontre. Pour preuve, Marseille n’a pas obtenu la moindre occasion en seconde période, hormis une frappe non cadrée de Thauvin (77e), le plus dangereux des Phocéens ce vendredi. D’ici dimanche soir, le vice-champion de France en titre pourrait se retrouver à neuf points d’un ticket pour la Ligue des champions. Pendant ce temps-là, Nice s’est donné un grand bol d’air dans la course au maintien, avec réalisme et opportunisme. Destins croisés pour deux équipes qui ne pensaient certainement pas vivre une telle soirée.


eurosport.fr

Samedi 8 Mars 2014 - 11:51



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter