Ligue 1 - OM Diawara : «On va droit dans le mur»

Souleymane Diawara a une nouvelle fois été l'un des seuls joueurs marseillais à s'arrêter devant les médias pour analyser la défaite de l'OM contre Nantes, vendredi (0-1). Un constat sans concession. Le défenseur tire la sonnette d'alarme.



Ligue 1 - OM Diawara : «On va droit dans le mur»

«Souleymane Diawara, quel sentiment domine ce vendredi après la défaite contre Nantes (0-1) ?

Psychologiquement on prend un coup. A Lille, on pouvait nourrir des regrets mais ce soir, il n'y a pas grand-chose à dire, on peut presque parler de faute professionnelle car on n'a pas joué. Il a manqué beaucoup de choses, mais vraiment beaucoup pour qu'on marque les trois points. Notamment en première mi-temps où on a manqué d'agressivité pour la récupération de balle, de présence sur le deuxième ballon, il y avait trop d'écart entre les lignes, les constats sont terribles...

Comment expliquez-vous ce manque d'envie ?

Pourquoi ce manque d'envie ? Je ne sais pas. On a eu du mal à rentrer dans la partie, il manquait trop de choses. On a tenté de rectifier le tir en seconde, ça a été mieux mais ça n'a pas suffi. On ne peut s'en prendre qu'à nous-mêmes parce qu'on sait que si on ne travaille pas en équipe, on voit le résultat.

Comment pouvez-vous rebondir ?

Il va falloir qu'on fasse quelque chose... On ne peut pas se permettre de ne jouer que 45 minutes. J'espère que cette défaite va nous ouvrir les yeux parce que si on continue comme ça, on va droit dans le mur.

«Pas prendre l'habitude de perdre !»


L'absence de Valbuena a pesé ?

C'est un joueur important mais on a un effectif de 24 joueurs, on doit pouvoir compenser. Ce soir beaucoup de choses n'allaient pas, il y avait aussi les blessures de Mathieu ou Dédé, certes, mais ce ne sont pas des excuses.

Pour la première fois, des « Baup démission » ont fusé des tribunes. Est-ce une solution, à votre avis, de changer d'entraîneur ?

Quand ça ne va pas, on s'attaque toujours à l'entraîneur, mais ce soir, le coach n'était pas sur le terrain.


C'est le moment le plus dur de votre saison ?

On a connu pire, notamment au mois d'octobre où on a enchaîné 5 défaites d'affilée en championnat. Là, c'est la deuxième, on ne doit pas prendre l'habitude de perdre. Je suis triste et dégoûté, parce qu'on n'a pas joué ce soir.

On peut parler de rechute ou de mal plus profond ?

Non mais quand on ne joue pas à 100% ou qu'on ne joue pas en équipe, je vous dis, on ne peut rien faire. On ne possède pas un joueur qui peut faire la différence à lui tout seul, on l'a vu depuis le début de la saison, il faut donc que le groupe joue ensemble et quand ce n'est pas le cas, voilà ce qui nous arrive.

Vous semblez irrité par certaines attitudes ?

Oui, il y a des comportements qui m'énervent, je ne veux citer personne mais il faut vite rectifier le tir. Sinon ça va péter.»




Francefootball

Samedi 7 Décembre 2013 - 10:07



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter