Ligue des Champions- Barça-PSG : Sans Messi, ça change quoi ?

Blessé à la cuisse droite lors du match aller, Lionel Messi n'est pas certain de débuter face au PSG, mercredi. Que pourrait changer son absence ? Nous avons interrogé Medhi Lacen et Abdelaziz Barrada, qui ont eu l'occasion, avec Getafe, d'affronter le Barça sans l'Argentin.



Ligue des Champions- Barça-PSG : Sans Messi, ça change quoi ?
La place de lanterne rouge du Real Majorque incite à relativiser (un peu) la performance blaugrana. Mais en infligeant une "manita" aux joueurs de Gregorio Manzano (5-0), samedi soir, le Barça a démontré que l’absence de Lionel Messi n’était pas insurmontable. En Liga, cette saison, il n’y avait eu que deux précédents : lors de la 4e journée face à Getafe (4-1 ), puis face à La Corogne (2-0 ) lors de la 27e. A chaque fois, l’Argentin avait débuté sur le banc, avant de se montrer décisif dès son entrée en jeu. Alors qu’un flou, savamment entretenu par le Barça, entoure toujours sa participation au quart de finale retour de C1 face au Paris-SG (mercredi 20h45), que pourrait changer son absence dans le onze ? «Pas grand chose», assure Medhi Lacen, l’attaquant algérien de Getafe.
 
«Le jeu du Barça, lui, restera le même...»Au regard des statistiques de Messi (63 buts en 54 matches toutes compétitions confondues cette saison), la réponse de l’ancien Lavallois a de quoi surprendre. «C’est vrai que ce serait une perte importante. Il peut faire la différence à lui tout seul, admet-il. Mais le jeu du Barça, lui, restera le même. Ils vont jouer sur un terrain où ils ont leurs repères, ils vont essayer d’imposer leur jeu, ils auront la possession de balle...» Mais pas de vrai buteur pour terminer le travail ? «Même si on dit que Messi joue soit-disant en pointe, il n’est jamais collé aux défenseurs centraux, répond Lacen. Ils ont toujours Iniesta qui est capable de jouer dans les petits espaces. Pedro et Alexis Sanchez sont également capables de prendre la profondeur». Sans oublier Fabregas, impliqué sur les cinq buts de son équipe samedi soir.

Parce que Getafe ne s’en était pas si mal sorti jusqu’à l’entrée de l’Argentin (0-1 seulement à la pause), Abdelaziz Barrada atténue un peu les propos de son équipier. «Psychologiquement, ça fait quand même du bien de savoir que le meilleur joueur du monde est remplaçant, souligne l’ancien Parisien. Je ne me rappelle pas de toute la causerie du coach avant le match, mais je me souviens de cette phrase : "il faut en profiter"». Et de poursuivre : «Tant qu’il n’était pas là, on avait l’impression que c’était jouable. Ils ne s’étaient pas créé beaucoup d’occasions, on aurait pu marquer sur coups de pied arrêtés. Mais dès qu’il était entré, il avait apporté de la vitesse dans le jeu, et pour nous, c’était terminé». Si le jeu de contre du PSG peut «faire mal» au Barça, Barrada comme Lacen estiment que ce sera de toute façon «mission presque impossible». Messi ou pas.
Lequipe.fr


Mardi 9 Avril 2013 - 13:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter