Ligue des Champions - Barça Xavi, talent éternel

Profitant des rotations instaurées par Martino, Xavi Hernandez réalise l'une de ses meilleures saisons. En quart aller de la Ligue des champions (mardi, 20h45), l'Atlético Madrid arrivera-t-il à faire déjouer le milieu international espagnol de 34 ans ?



Ligue des Champions - Barça Xavi, talent éternel

Quand Thiago Alcantara a quitté le Barça pour le Bayern Munich, certains ont mis en avant son impatience alors que l’horizon semblait se dégager à son poste. En effet, Xavi (34 ans) n’était pas au mieux et se trouvait sur la pente descendante depuis des mois. «Je n’ai pas senti assez de confiance au Barça, a-t-il récemment expliqué dans El PaisSi j’y avais joué avec assiduité, je serais resté. Mais j’ai senti que cela n’allait pas arriver.» Fan absolu de Xavi, le joueur espagnol né en Italie de parents brésilien avait en fait compris que son idole n’était pas encore au bout du chemin.

Au bout du rouleau en 2010

Pourtant, tous les feux  étaient à l’orange. Sur-utilisé par Guardiola et la sélection, il avait terminé la saison 2009-2010 au gymnase afin de préserver son physique pour le Mondial. Fin 2010, il n’avait toujours pas récupéré son niveau physique. Xavi, qui disputait alors 64,5 matches par saison, était épuisé par le jeu de possession de son Barça et son obsession de la «demi-touche de balle». «J’ai eu des douleurs à cause de l’accumulation des matches. Je ne voulais pas en rater un seul et au final, j’ai payé ces efforts. J’ai pris conscience qu’il faut désormais que je me dose un peu plus», a-t-il avoué dans So Foot.

modric (luka) xavi (L'Equipe)

De plus en plus souvent blessé aux mollets, il a donc pris plusieurs décisions pour continuer sa carrière jusqu’en 2016, date de la fin de son contrat en Catalogne. Il a passé de nombreux examens et a notamment commencé à utiliser des semelles orthopédiques dans ses crampons. Il a aussi accepté de jouer moins pour se préserver, comme contre le Celta (3-0). Et ça marche. Titularisé "seulement" 34 fois toutes compétitions confondues cette saison, celui qui aurait mérité «au moins un Ballon d’Or» selon Daniel Alves pèse très lourd à chaque fois qu’il est aligné. Personne n'a réussi plus de passes que lui cette saison en Liga (2098).

Koke, son successeur en Seleccion, est admiratif

Interrogé sur le très bon état de forme de Xavi, Tata Martino a manié l’antiphrase pour exprimer le fond de sa pensée : «Répondre à cette question est un peu difficile pour moi, parce que je devrais dire qu’il arrive à cette fin de saison dans un grand moment de forme. Mais cela signifierait que les rotations lui ont servi et donc que c’est grâce à moi… Mais c’est la réalité (sourire).» Le principal intéressé se réjouit aussi de son niveau actuel : «C’est la première fois de ma carrière que je me sens aussi bien physiquement. Je me sens même mieux que les deux saisons précédentes.» L’Atlético sait que l’affronter mardi sera ardu. «Il lit tellement bien les matches. Personne ne peut lui prendre le ballon», a expliqué un Koke admiratif. Successeur de Xavi en sélection, il sera aux premières loges pour apprendre le métier.




Mardi 1 Avril 2014 - 10:36



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter