Ligue des Champions - Les 5 raisons de suivre Real Madrid-Liverpool

Le Real Madrid et Liverpool se retrouvent au Santiago Bernabeu mardi soir pour la quatrième journée du groupe B de la Ligue des Champions. Deux semaines après la fessée reçue à Anfield (3-0), Liverpool a l’occasion de prendre sa revanche. Ronaldo a lui l’opportunité d’entrer dans l’histoire. Voici les cinq raisons de suivre ce choc entre deux clubs légendaires de la Coupe d'Europe.



 Ronaldo pour enfin dépasser Raul

Depuis le début de la Ligue des Champions mi-septembre, on sait que ce n’est qu’une question de temps. Quand le record de buts de Raul va-t-il tomber ? Alors que les matches retour de la première phase débutent, Cristiano Ronaldo n’a jamais été aussi prêt d’égaler – au moins – son ancien coéquipier de la "Maison Blanche". Le Portugais, avec trois buts en autant de rencontres, est à 70 buts en 110 rencontres, à une réalisation de l’Espagnol. Contre Liverpool, contre qui il avait ouvert le score il y a quinze jours à Anfield, CR7 a donc l’occasion de rentrer dans l’histoire, avant son éternel rival, Lionel Messi puisque Barcelone ne jouera que mercredi contre l’Ajax. L’Argentin est bloqué à 69 réalisations. S'il y parvenait, nul doute que Ronaldo ferait un pas de plus vers le Ballon d'Or qui devrait une nouvelle fois se disputer entre les deux hommes.

 Liverpool et Balotelli doivent se faire pardonner

A Liverpool, le début de saison est loin des ambitions qui étaient nées après la saison précédente. Mais en vendant Luis Suarez, les Reds ont perdu leur argument offensif numéro 1. Et son remplaçant Mario Balotelli, acheté 20 millions d’euros, est loin de combler le vide. L’Italien n’a inscrit que deux buts depuis son arrivée – en 13 rencontres – et lors du match aller contre le Real a, à nouveau, fait parler de lui en échangeant à la mi-temps son maillot avec Pepe. Un nouvel épisode dans les frasques de Super Mario  qui n’a pas plus du tout à Brendan Rodgers, ni aux supporters qui peuvent échanger leur maillot floqué du 45 de Balotelli contre celui d’une ancienne légende de Liverpool. L’Italien n’est pas l’unique responsable du mauvais début des Reds. Daniel Sturridge, éloigné des terrains encore quelques semaines, manque terriblement et le jeu si emballant la saison dernière est aux abonnés absents. Des raisons qui expliquent un départ si poussif – Liverpool est 7e avec 14 points et a enregistré sa 4e défaite de la saison ce week-end contre Newcastle (1-0). Le déplacement à Madrid dans un match de prestige - qui pèse 15 victoires en C1 (10 pour le Real, 5 pour Liverpool) - est donc important puisque, troisième du groupe B, ils sont à égalité avec les Bulgares de Ludogorets pour la deuxième place qualificative pour les 8e de finale.

Le tweet des Coulisses du sport

 Le Real, tout feu, tout flamme

Si Liverpool se cherche encore, le Real lui cartonne. En s’imposant 4-0 sur la pelouse de Grenade, les Madrilènes ont enchaîné une 11e victoire de suite et ont récupéré la première place de la Liga devant Valence. Un fauteuil de leader que le Real n’avait plus occupé depuis la 28e journée la saison dernière. Après avoir perdu six points en début de saison (1 victoire, 2 défaites en 3 matches), le Real n’a plus connu de revers depuis la réception de l’Atletico le 13 septembre dernier. Dans ce laps de temps, le Real a inscrit 46 buts en 11 rencontres dont 37 en Liga, soit le total le plus prolifique pour les Merengue depuis 1950. Mardi soir, les hommes de Carlo Ancelotti voudront surfer sur la vague sur laquelle glisse tout l’effectif, de Ronaldo, l’homme-buts (20 en 15 recontres) à Benzema, l’homme à tout bien faire (9 buts et 7 passes décisives en 13 rencontres).

Le tweet d'OptaJoe

 Casillas, toujours plus haut

Lors du match aller à Liverpool fin octobre, Iker Casillas dépassait Raul en nombre de matches disputées en Ligue des Champions depuis la saison 1992-1993 (143 contre 142). Une nouvelle ligne au palmarès du portier madrilène qui se tire la bourre avec son grand ami Xavi qui lui aussi a dépassé d’une unité le record de Raul. Le milieu catalan comme le gardien madrilène vont faire grimper ce total au fur et à mesure des journées de la compétition européenne. Une belle récompense donc pour "San Iker" qui a connu des dernières saisons délicates. Mais cette saison avec le départ de Diego Lopez, Ancelotti a affirmé sa confiance au gardien qui sera titulaire malgré l’arrivée de Keylor Navas.

 Gareth Bale, le retour

Mauvaise nouvelle pour Liverpool qui n’avait déjà pas besoin de ça, mais le Real Madrid va enregistrer le retour de Gareth Bale. Absent depuis deux semaines pour une blessure à un fessier qui lui avait fait manquer les quatre précédentes rencontres du club de la capitale (celles contre Liverpool, le FC Barcelone, Cornella en Coupe d’Espagne, puis Grenade), le Gallois a retrouvé le chemin de l’entraînement dimanche. Il pourrait être opérationnel pour la rencontre de mardi soir. Avant sa blessure, il était l’autre homme en forme de ce début de saison avec 5 buts et autant de passes décisives en 12 matches. Son retour va engendrer des problèmes de riches pour Carlo Ancelotti qui va devoir faire une place au Gallois alors qu’entre-temps l’Espagnol Isco a pris du galon.

Le tweet de Gareth Bale


francetvsport

Mardi 4 Novembre 2014 - 15:12



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter