PRESSAFRIK.COM ,  L'info dans toute sa diversité



Ligue des Champions - Manchester City élimine la Roma

Grâce notamment à une frappe monumentale de Samir Nasri, Manchester City s'est imposé sur la pelouse de l'AS Roma (0-2) et s'est qualifié derrière l'intouchable Bayern Munich, cette fois vainqueur du CSKA Moscou (3-0). En dépit de nombreuses occasions, les hommes de Rudi Garcia sont reversés en Europa League. Dans les autres matchs de cette ultime journée de phase de poules, Chelsea a déroulé contre le Sporting Portugal (3-1) et Shalke 04 a décroché sa qualification en s'imposant à Maribor (0-1).



Samir Nasri a inventé tout seul le but de la qualification, déclenchant  au milieu de trois Romains trop lents une magnifique frappe qui a tapé le  poteau avant d'entrer (60). Puis il a offert à Pablo Zabaleta celui du K.-O. (86), deux gestes qui ont  récompensé la maîtrise technique d'ensemble de City. Le champion d'Angleterre a maté le vice-champion d'Italie et se qualifie  avec deux victoires, obtenues aux deux derniers matches, 3-2 à la dernière  minute contre le Bayern et mercredi. Juste avant, City était dernier du groupe, après la défaite à domicile  contre le CSKA Moscou. Le richissime club de Suleïman al-Fahim a de la ressource pour sortir d'un  guêpier pareil. Sans Kun Agüero, Vincent Kompany (blessés) ni Yaya Touré  (suspendu), soit le meilleur de chaque ligne, avec David Silva convalescent  entré pour les dernières minutes, City a quand même dominé la Roma.

L'équipe de Rudi Garcia s'est procuré les meilleures occasions, surtout  après le but de Nasri, mais n'a pas réussi à prendre son destin en mains. Elle n'efface donc pas le cuisant 7-1 encaissé à Rome contre le Bayern  Munich et jouera l'Europa League. Pour jouer dans la cours des grands, il faut se montrer plus efficace. La  Roma a dominé la première période au nombre d'occasions, bien que Manchester  City ait tenu le ballon, déjà.

Après le but de Nasri, les "Giallorossi" ont eu des vraies balles de but,  avec un tir lointain de Nainggolan (65), et surtout Adem Ljajic a gâché une énorme occasion d'égaliser en enlevant trop sa frappe après une série de  crochets réussie (66). Le Serbe, remplacé juste après, était effondré sur le banc, où il a passé  sa colère sur une bouteille. Une tête du défenseur grec Kostas Manolas s'est écrasée sur le poteau (72)  et dans la foulée une aile de pigeon de Mattia Destro a été sauvée sur la ligne. Un dernier entrechat de Nasri, dansant devant Manolas, a permis à Zabaleta  de porter le coup de grâce. La "Curva Sud" de la Roma a quand même fêté ses  joueurs à la fin du match: City était trop fort.

Le Bayern sans forcer

Le Bayern Munich, avec une  équipe remaniée, a disposé logiquement du CSKA Moscou (3-0) devant  son public, pour donner un peu plus d'éclat à une qualification déjà validée en  8es de finale de la Ligue des champions. Assuré de la première place avant de jouer, le champion 2013 termine la  phase de poules avec 5 victoires pour une défaite -concédée à dix à Manchester  City- et un total de 15 points. Pour ce dernier match sans enjeu pour le géant bavarois, Guardiola a offert  à Schweinsteiger sa première titularisation depuis le sacre mondial, avec en  prime le brassard de capitaine. Ce dernier en a profité pour montrer qu'il n'avait rien perdu de sa  superbe: d'abord une belle louche au-dessus de la défense pour Götze, dont le  but était justement refusé pour hors-jeu (69), puis un centre sur la tête de  Rode pour le 2e but.

Maitre du ballon (70% de possession), le Bayern a survolé la première  période et fait la différence sur un penalty obtenu par Ribéry et transformé  par Müller (18e). Ce dernier, déjà auteur du penalty victorieux à l'aller, inscrivait son 3e  but en 4 matches de C1 cette saison. Servi par son capitaine, Rode s'est offert son premier but sous les  couleurs bavaroises (84) avant que Götze ne corse l'addition (90).

Vite fait bien fait pour Chelsea, le Sporting dehors

Après avoir concédé samedi leur premier revers depuis 24 matches, les  Blues, pourtant avec une équipe largement remaniée, ont immédiatement réagi. Déjà assurés d'être premiers du groupe G, ils finissent la poule invaincus,  avec 14 points. Sept de plus que les Portugais, doublés sur la ligne par  Schalke alors qu'un nul face à Chelsea aurait envoyé le Sporting au paradis. Pressé d'en finir, le leader de Premier League n'a pas traîné, Fabregas  ouvrant dès la 8e minute le score sur un penalty obtenu par Luis. Et histoire de s'éviter tout tracas, les remplaçants Schurrle et Mikel ont  donné raison à Jose Mourinho de les avoir titularisés. L'excellent Allemand a d'abord fait le break à la 16e minute, puis le  Nigérian en a remis une couche après une tête de Cahill sur corner (56).


francetvsport

Jeudi 11 Décembre 2014 - 00:54



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter