Ligue des Champions - Paris et Barcelone ont rempli leur contrat

Contrat rempli pour le PSG en Ligue des champions. Mercredi, l'équipe de Laurent Blanc a assuré sa place en huitièmes de finale grâce à sa victoire 1-0 sur l'Apoel Nicosie. Edinson Cavani a confirmé sa bonne forme actuelle en ouvrant le score au bout de 54 secondes. Dans l'autre match du groupe, le Barça a lui aussi obtenu son ticket en s'imposant à l'Ajax Amsterdam 1-0 sur un but de Messi. En toute logique, Parisiens et Catalans se joueront la première place du groupe F lors de la dernière journée de la phase de poules le 10 décembre au Camp Nou.



L'Apoel Nicosie ne s'offre jamais le premier soir. Ni le deuxième d'ailleurs. Paris avait entrevu à l'aller la solidité des Chypriotes qu'un petit but de Cavani en fin de match avait fissuré. Quinze jours plus tard, bis repetita avec ce même Cavani à la conclusion mais cette fois en début de rencontre. Paris est toutefois apparu bien plus fringuant, enchaînant les actions sur le but de Pardo. C'est l'une des rares soirées où l'absence de Zlatan Ibrahimovic n'a pas été criante. Au moins au début. Sur sa première action, l'Uruguayen a fait mouche. Un contrôle et une frappe en pivot de Cavani associée à une faute de main de Pardo, le gardien de l'Apoel, et voilà Paris qui perçait la muraille chypriote dès la 1ère minute (1-0). 54 secondes, c'était le but le plus rapide de l'histoire du PSG en Ligue des champions et l'assurance de ne pas s'énerver sur des occasions ratées. Le bémol, c'est bien que les Parisiens n'ont pas réussi à sécuriser leur résultat. Jusqu'au bout ils sont restés sous la menace (surtout fictive) de Nicosie alors qu'un deuxième but leur aurait permis de souffler à quatre jours du choc de Ligue 1 contre Marseille.

Service minimum

Ce n'est pas faute d'avoir tiré sur Pardo, bien plus inspiré après sa bourde. Il a d'abord été suppléé par son poteau sur un modèle de contre et un non moins modèle de centre de Lucas. Au centre, Cavani adressait une tête en mouvement qui heurtait le poteau. Pastore avait bien suivi mais il se faisait enlever le ballon par son compatriote argentin Lavezzi. Un mauvais choix puisqu'il se faisait reprendre par un défenseur (18e). Comme a son habitude, Lucas apporté de la vitesse et de la percussion. Pour l'efficacité, il faudra encore attendre. La faute à Pardo (28e, 32e). Le gardien était aussi très présent dans les pieds de Cavani qui gâchait un contre parisien à quatre contre trois. Cette incapacité à tuer le match faisait ressurgir les égalisations de Rennes ou Monaco. Sur un coup du sort ou un coup de pied arrêté, Nicosie pouvait lui aussi troubler la fête. Ça aurait pu être le cas dans le premier quart d'heure mais Sirigu sauvait son équipe puis Nuno Morais ratait le cadre à deux mètres du but (12e). Au final, le PSG n'a pas tremblé et passera l'hiver au chaud.

Messi qualifie Paris​

C'est aussi grâce au FC Barcelone qui s'est facilement imposé à l'Ajax Amsterdam 2-0. Un doublé de Messi qui en fait l'homme le plus prolifique de la Ligue des champions  et qui propulse le Barça au prochain tour. On salive déjà de la finale du groupe entre le PSG et les Catalans. Aux Pays-Bas, Messi a décanté la situation en marquant de la tête après une sortie hasardeuse de Cillessen devant Bartra (36e). Après l'exclusion de Veltman, l'Argentin a doublé la mise sur un tacle masquant de réelles difficultés dans la construction. Luis Enrique a gagné quelques jours de répis. Quelques jours pour incorporer Luis Suarez et tirer profit du talent de l'Uruguayen.


francetvsport

Mercredi 5 Novembre 2014 - 23:18



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter