Ligue des Champions : une soirée record !

En huit matchs mardi soir, quarante buts ont été marqués, avec notamment un festival du côté de l’AS Rome, dominée 7-1 par le Bayern Munich. Un quintuplé, des scores larges, étonnants et improbables, sauf du côté de Chypre où le PSG a lutté pour vaincre l’APOEL Nicosie 1-0.



« L’essentiel, ça reste les trois points ». Une phrase habituellement entendue durant les soirées de Ligue 1, rarement prolifiques et guère enivrantes, sauf exception. Quelques mots répétés pourtant sur la pelouse de l’APOEL Nicosie par Blaise Matuidi, le patron du milieu de terrain parisien, qui a connu de nombreuses frayeurs avant le but libérateur d’Edinson Cavani à la 87e minute (1-0). D’un soupir de soulagement, l’international français n’a pas caché les difficultés du champion de France, malmené à Chypre, mais qui conserve la tête du groupe F avec 7 points, devant le FC Barcelone, logique vainqueur à domicile de l’Ajax Amsterdam (3-1) avec le 69e but de Lionel Messi en C1, à deux longueurs du record de Raul.

Le Bayern, force 7, Luiz Adriano dans l’histoire

7, justement, le chiffre de la soirée. 7 comme le nombre de buts inscrits par deux formations : le Shakhtar Donetsk et le Bayern Munich. Sur les terres du BATE Borisov, les Ukrainiens ont réalisé un festival offensif en s’imposant 7-0 grâce à un quintuplé de Luiz Adriano. Une performance qui permet à l’attaquant brésilien, non-sélectionné par Luiz Felipe Scolari cet été pour le Mondial, de rentrer dans l’histoire. Premier joueur à réussir un quadruplé en une mi-temps (28e, 37e, 40e, 44e), il égale également Lionel Messi grâce à un dernier penalty transformé (82e), seul footballeur à avoir marqué cinq buts dans une rencontre de Ligue des Champions (en novembre 2012, face au Bayer Leverkusen, avec un succès 7-1 de Barcelone en huitièmes de finale). Dans la même poule, Porto s’est imposé 2-1 face à l’Athletic Bilbao.

L’humiliation, elle est à chercher du côté de Rome. A la mi-temps, le Bayern Munich menait déjà 5-0, avec notamment un doublé d’Arjen Robben, face au vice-champion d’Italie, pourtant en pleine forme depuis le début de saison (deuxième du championnat, l’AS Rome n’avait perdu qu’une seule rencontre, toutes compétitions confondues, depuis la reprise). Malgré la réduction du score de Gervinho, les Allemands n’ont pas faibli, Franck Ribéry a participé à la fête et le Bayern s’impose 7-1 au terme d’une soirée qui hantera, encore, Rudi Garcia. Avec Lille, son ancien club, l’entraîneur romain s’était incliné 6-1 il y a deux ans face à ces mêmes adversaires…

Manchester City au plus mal, Chelsea se régale

Toujours aucune victoire pour Manchester City après trois journées. Pourtant, sur la pelouse du CSKA Moscou, les Anglais avaient la main mise sur la rencontre (2-0 à la mi-temps), avant de craquer dans les derniers instants (2-2). Troisièmes, à deux points de l’AS Rome et sept du Bayern dans le groupe E, ils n’auront plus le droit à l’erreur s’ils veulent s’extirper de cette première phase.

Pour Chelsea, tout va bien ! Contre Maribor, les Londoniens ont rapidement trouvé la faille grâce à Loïc Rémy, buteur à la 13e puis remplacé par Didier Drogba, suite à un problème à la cuisse. Décisif dans la foulée sur penalty, l’Ivoirien a pleinement participé au régal des coéquipiers d’Eden Hazard, auteur d’un doublé (6-0 au final).

Même le suspense s’est emparé de cette folle soirée, puisqu’il a fallu attendre les arrêts de jeu entre Schalke 04 et le Sporting Portugal pour désigner le vainqueur d’une rencontre renversante, avec un penalty marqué par Eric Choupo-Moting, pour les Allemands (4-3). On en redemande !

  •  
 
 
 

Dépéche

Jeudi 23 Octobre 2014 - 13:28



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter