Ligue des champions - 2e journée : Le Real souffre mais s'impose à Ludogorets grâce à Karim Benzema

Mené au score, le Real Madrid s'est finalement imposé (1-2) dans le dernier quart d'heure à Ludogorets grâce à un but de Karim Benzema. Mais que ce fut laborieux...



Le champion en titre en difficulté sur les terres bulgares du Ludogorets, c'est l'improbable scénario du deuxième match du Real Madrid en Ligue des champions. Mais les Espagnols s'en sont sortis au stade Vasil Levski (1-2) grâce à un but de Karim Benzema, tout juste entré en jeu, dans le dernier quart d'heure d'une rencontre indécise jusqu’au bout. Cette deuxième victoire consécutive permet aux Madrilènes de prendre seuls les commandes du groupe B après la défaite surprenante de Liverpool sur le terrain de Bâle (1-0).

Le Real s'est procuré les occasions les plus nettes mais il s'est fait franchement bousculés par de valeureux Bulgares. C'est d'ailleurs Ludogorets, d'une tête de Marcelinho sur corner (6e), qui a ouvert la marque face à un Real largement remanié pour l'occasion avec les titularisations de Varane (à la place de Pepe), de Chicharito (à la place de Benzema) et Isco (à la place de James). Cristiano Ronaldo, lui, est indispensable et joue tous les matches.

Ronaldo, un penalty imaginaire et un but injustement refusé

Ce mercredi, il a mal démarré le sien en ratant son premier penalty, bien stoppé par Stoyanov (11e). Neuf minutes plus tard, rebelote. CR7 a obtenu un second penalty généreux en se jetant grossièrement dans la surface bulgare. Cette fois, le Portugais n'a pas raté l'occasion de remettre le Real sur les rails en inscrivant son 54e but en 53 matches de C1 avec le Real. Mais le Real n'a pas piétiné la rencontre pour autant. Certes, Ronaldo s'est vu injustement refuser un but pour un hors-jeu imaginaire (14e) mais les Espagnols ont longtemps fait preuve d'une grande inefficacité.

 

Il a fallu attendre la 67e minute et le remplacement d'un Chicharito fantomatique (et maladroit) par Benzema pour voir le match basculer. Dix minutes après son entrée en jeu, l'international tricolore a profité d'un centre parfait de Marcelo pour sceller le sort du match. Le Français s'est distingué en livrant deux caviars mal exploités par Kroos (81e) et Bale (84e). Si bien que le Real a tremblé jusqu'au bout. La victoire était attendue, le scénario beaucoup moins.


Eurosport

Jeudi 2 Octobre 2014 - 12:26



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter