Ligue des champions - Phase éliminatoire: un déluge et une pluie de buts



Ligue des champions - Phase éliminatoire: un déluge et une pluie de buts

L’édition 2016/17 de la Ligue des champions de l’UEFA a démarré sur les chapeaux de roue. Une pluie de buts - vingt deux réalisations en sept matches - est tombée sur le Vieux Continent, sachant que la rencontre Manchester City - Borussia Mönchengladbach a été reportée suite... à un déluge qui s'est abattu sur Manchester. A noter le carton du FC Barcelone sur le Celtic Glasgow (7:0), celui du Bayern Munich face au FC Rostov (5:0), et le match nul entre le Paris Saint-Germain et Arsenal (1 :1).  FIFA.com résume la soirée.

L'affiche
Paris Saint-Germaain 1:1 Arsenal
Tout a pourtant bien commencé pour le Paris Saint-Germain. Quarante cinq secondes ont suffi à Edinson Cavani pour ouvrir le score de la tête, suite à un centre de Serge Aurier. Mais jamais le club de la capitale, bien que dominateur, n’est parvenu à se mettre à l’abri. L’Uruguayen a eu cinq occasions nettes pour faire le break, mais il les a gâchées par maladresse ou par la faute d’un excellent David Ospina. Arsenal, plus à son avantage en deuxième mi-temps, en a profité pour revenir à la 77ème minute grâce à Alexis Sanchez. Le match s’est achevé sur deux exclusions - de Marco Verratti et d’Olivier Giroud - et sur le partage des points.

Les autres rencontres
L’autre match de la poule entre le FC Bâle et Ludogorets Razgrad s’est conclu sur ce même score de 1:1.  L'ailier brésilien Jonathan Cafu a cru faire le plus difficile juste avant la mi-temps (45’) pour les Bulgares, mais Renato Steffen, d’une reprise acrobatique, a récompensé les Suisses de leur ténacité à la 80ème minute. C'est donc l'égalité parfaite dans le Groupe A.  

1:1, c’est également le score final entre Benfica et Besiktas, dans leur match comptant pour le Groupe B. L’Argentin Franco Servi a ouvert le score pour les Portugais dès la 12ème minute, mais les Turcs ont égalisé dans les arrêts de jeu par Talisca (93’). Un doublé d’Arkadiusz Milik permet donc à Naples, victorieux 1:2 sur le terrain du Dynamo Kiev, de prendre la tête de la poule. Les Ukrainiens avaient pourtant ouvert le score via Denys Garmash, à la conclusion d'une magnifique action collective.

Dans le Groupe C, le FC Barcelone a frappé fort infligeant au Celtic sa plus lourde défaite à l’échelle européenne (7:0). Buteur à trois reprises, Lionel Messi a inscrit son sixième triplé en Ligue des champions - un record - ce qui porte à six son total de buts face au Celtic, le tout en cinq rencontres. L’autre match du groupe entre Manchester City et Mönchengladbach a été reporté à une date ultérieure.

Dans le Groupe D, Saul Niguez, buteur, et Jan Oblak, auteur d’un arrêt sur penalty, ont été les grands artisans du succès de l’Atlético de Madrid sur le terrain du PSV Eindhoven. De son côté, le Bayern Munich a moins eu de mal à s’imposer face au FC Rostov. Les hommes de Carlo Ancelotti ont infligé un 5:0 aux Russes, avec entre autres, un doublé du jeune Joshua Kimmich et un but de Thomas Müller qui fêtait ses 27 ans ce mardi.   

Le but
Andrés Iniesta - FC Barcelone 4:0 Celtic Glasgow (59')
Jordi Alba et Neymar combinent côté gauche. Auteur de quatre passes décisives face au Celtic, le Brésilien transmet en retrait à Andrés Iniesta qui arrive lancé au point de penalty. Le milieu de terrain catalan arme une splendide volée qui file sous la barre de Dorus De Vries.

Le joueur
Prêté par Benfica à Besiktas, Talisca a joué un mauvais tour à "ses" Águias. C’est lui, qui après trois minutes dans le temps additionnel, s’est chargé du coup franc aux abords de la surface lisboète alors que le score était encore de 1:0 pour les Portugais. Le Brésilien a enroulé le ballon de son pied gauche, ne laissant aucune chance à Ederson et offrant un point du nul aussi précieux qu’inespéré aux Turcs (1:1).

La stat
7 - Jamais le FC Barcelone ne s‘était imposé par plus de six buts d’écart en Ligue des champions de l’UEFA. Avec un triplé de Messi, un doublé de Luis Suarez, et un but de Neymar, la MSN a grandement contribué à ce succès historique.

fifa.com


Mercredi 14 Septembre 2016 - 13:26



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter