Lille, la C1 attendra

Alors qu'il menait au score depuis la demi-heure de jeu et un but de Kalou (32e), le LOSC s'est fait reprendre en fin de match sur la pelouse de Bastia (1-1), vendredi soir. Il devra encore attendre avant d'être assuré de terminer troisième.



Terminer le travail n’est pas toujours une tâche aisée. Après le PSG privé de sacre à Sochaux (1-1) la semaine passée, le LOSC en a fait l’expérience sur la pelouse de Bastia (1-1), vendredi soir. Devant au tableau d’affichage depuis la 32e minute et une contre-attaque conclue par Salomon Kalou (32e), les Dogues se sont fait reprendre en fin de match sur une tête gagnante de Wahbi Khazri (85e). Leurs regrets seront toutefois atténués par la décision de M. Duhamel de refuser (à tort) un second but à Raspentino pour une position de hors-jeu inexistante (88e). Une décision qui a provoqué l’ire du président du Sporting Pierre-Marie Geronimi. «On nous a volés, c’est scandaleux», s’est emporté le dirigeant dans les couloirs du stade Armand-Cesari.Au regard du scénario de la fin de match, les joueurs de René Girard ne s’en sortent pas si mal. Avec provisoirement huit points d’avance sur Saint-Etienne, les Dogues sont quasiment assurés de terminer à la troisième place synonyme de qualification pour le troisième tour préliminaire de la Ligue des champions. Mais ils auraient pu s’épargner une semaine d’attente de rab, au minimum, s’ils s’étaient montrés plus adroits devant le but. Kalou (9e, 55e), Roux (17e, 22e, 44e, 77e) ou encore Martin (62e) ont tour à tour manqué leurs tentatives. Faute d’avoir su se mettre à l’abri, le LOSC a fini par le payer en fin de match. Dans des proportions toutefois moins grandes que ne l’espéraient les Bastiais.
 
«Je ne pense qu’il n’y a pas hors-jeu, a regretté Mickaël Landreau au micro de beIN Sport. C’est assez surprenant, parce qu’il y a un défenseur devant Raspentino. Il arrive que ce soit limite pour siffler un hors-jeu, mais là Franck Béria le couvre. Il n’y a pas hors-jeu. Le gardien est derrière. C’est normal qu’il y ait de la colère». Alors qu’ils s’étaient montrés incapables d’aller au bout de leurs actions en première période, et malgré un réveil tardif, les Bastiais pourront se lamenter sur les circonstances de ce résultat qui les hisse provisoirement au 10e rang. Les Lillois, eux, vont désormais se tourner sur la réception du PSG, samedi prochain, qui pourrait leur permettre d’assurer leur troisième place. Avec provisoirement sept points de retard sur Monaco, ils ont, en revanche, tiré un trait sur la deuxième.

Source : Francefootball


Samedi 3 Mai 2014 - 10:39



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter