Limogeage d’Alioune Ndao: Bibo Bourgi, l'explication (avocat)

Les langues se délient sur l’affaire Alioune Ndao qui n’est plus Procureur spécial près la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI). Sur la question, Me El Hadji Diouf ne tourne pas autour du pot. Dans le cadre de ladite affaire, tout tourne autour de Bibo Bourgi dont «l’avocat est devenu » entre-temps «ministre de la Justice».



«Le vrai problème, c’est Bibo Bourgi », entame le tonitruant avocat qui indique : «Alioune Ndao n’est pas mon ami. J’ai même eu à le critiquer ». Mais, «dans ce dossier, la Nation toute entière, doit rendre un hommage à ce magistrat qui a été indépendant, bien qu’il soit du parquet. Un magistrat qui a fait un travail remarquable».
 
 
Me El Hadji Diouf de mettre alors les pieds dans le plat sur les ondes de la Rfm: «Prenez Bibo Bourgi, son avocat, c’était qui ? L’actuel ministre de la Justice, Me Sidiki Kaba. C’est ça le problème, j’ai toujours dit qu’il y a un conflit d’intérêt parce que Sidiki Kaba avait écrit pour demander l’annulation de la CREI en disant que la CREI était illégale et anticonstitutionnelle en tant qu’avocat de Bibo Bourgi à l’époque. Et Macky Sall le prend, le nomme ministre de la Justice, c’est lui qui doit piloter la CREI, il aurait dû refuser. Avocat de Bibo Bourgi, il a toujours demandé qu’on laisse Bibo partir, Alioune Ndao a toujours refusé». 


Mercredi 12 Novembre 2014 - 15:20



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter