Limogeage d’Alioune Ndao : les jeunes marabouts se demandent s’ils ne sont pas « coupables »



A l’origine de la plainte contre la Première Dame pour enrichissement illicite à hauteur de 650 millions, le Mouvement des Jeunes Marabouts Citoyens (MJMC) réagit sur le limogeage du désormais ex-Procureur spécial, Alioune Ndao remplacé par le magistrat Cheikh Tidiane Mara.
 
Sur ledit départ, Serigne Djily Ganar Mbacke, porte-parole du mouvement et Cie de se demander, s’ils n’en sont pas la raison.  «Nous osons croire que le limogeage n'est pas lié à notre dénonciation récente déposé à son bureau », s’interrogent-ils. Mais en restant intraitables sur leur plainte. «Nous persistons  à exiger à la fondation d'éclairer la lanterne des Sénégalais sur le million d'euro reçu de la part des marocains qui est, à notre humble avis, une nébuleuse ; de même nos pertinentes questions restent sans réponses convaincantes:


Qui finance la fondation et à quelle fin ? D'où viennent les nombreux véhicules et moyens qu'elle utilise ? Qui paie les employés de la fondation ?


Jeudi 13 Novembre 2014 - 11:10



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter