Limogeage de Nafi Ngom Keïta : rien d’extraordinaire selon Pape Maël Thiam

Alors que la cérémonie de passation de service s’est déroulée hier, entre Seynabou Ndiaye Diakhaté et Nafi Ngom Keïta, le limogeage de cette dernière de la tête de l’office nationale de lutte contre la corruption (Ofnac) continue de défrayer la chronique. Et Pape Maël Thiam, l’administrateur de l’Alliance pour la république ne compte pas se laisser distancer car, lors du séminaire de partage de la coordination nationale des femmes de Benno bokk yaakaar (BBY), il est revenu sur la question, affirmant que le chef de l’Etat est dans son droit en relevant l’ex inspectrice générale d’Etat de ses fonctions.



Limogeage de Nafi Ngom Keïta : rien d’extraordinaire selon Pape Maël Thiam
Le fait que Nafi Ngom Keïta ait passé le témoin à Seynabou Ndiaye Diakhaté ne fait pas oublier le débat suscité par son limogeage de la tête de l’Ofnac. En effet, au niveau de l’Alliance pour la république (APR), on continue de soutenir que ce limogeage entre dans les prérogatives du chef de l’Etat.

 «Je tiens à dire que nous sommes dans une République qui est régie par une Constitution. C’est cette Constitution qui a donné au président de la République, la prérogative de nommer qui il veut aux fonctions civiles et militaires», a déclaré Pape Maël Thiam, revenant sur l’affaire Nafi Ngom Keïta.

L’administrateur du parti présidentiel de poursuivre en parlant de la désormais ex présidente de l’Ofnac fait savoir que : «c’est une Sénégalaise qui a bénéficié de la confiance du président de la République à côté de 13 millions de Sénégalais, dans le cadre d’un contrat régi par des clauses dont l’une d’elles a mis fin à ce contrat. Le président de la République a estimé nécessaire de faire contribuer une autre Sénégalaise outre Mme Nafissatou Ngom Keïta à la réussite de l’objectif qu’il a fixé à L’Ofnac, pour moi c’est un non-événement».

Sur la nouvelle présidente de l’institution de contrôle, Seynabou Ndiaye Diakhaté, M. Thiam est d’avis que c’est une nécessité de souffler du sang neuf dans cette institution car : «c’est la seule motivation qui a sous-tendu son choix», conclut-il.

Ousmane Demba Kane

Samedi 6 Août 2016 - 14:17



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter