Linguère: une bagarre entre coépouses vire au drame

La dame A. Niang séjourne depuis mercredi dernier, à la prison centrale de Louga, où elle est retenue pour coups et blessures volontaires, ayant entraîné trente (30) jours d’incapacité de travail à sa coépouse. Pour une histoire de petit-déjeuner, A. Niang a déversé une marmite remplie d’eau chaude sur sa coépouse.



La « Awo » (première épouse) A. Niang  et la « niarél » (deuxième épouse) Kh. Poumane se crêpaient le chignon pour une banale histoire de petit-déjeuner. Elles en sont venues aux mains lundi dernier, au village d’Affé Djoffof (Linguère). A. Niang a ébouillanté sa coépouse en déversant sur elle une marmite remplie d’eau chaude. Sous l’emprise des brûlures atroces, cette dernière s’est mise à hurler, avant de s’affaler de tout son long. Rapidement secourue, elle est acheminée au dispensaire local. Appréciant la gravité des brûlures, les blouses blanches l’ont évacuée à l’hôpital de Touba où elle bénéficiera de trente (30) jours d’incapacité de travail. 
 
Pendant ce temps et contre toute attente, A. Niang s’est présentée aux pandores de la brigade de Dara Djolof, munie d’un certificat médical attestant de huit (8) jours et porte plainte contre sa victime. Ouverte, l’enquête a conduit à son placement en garde-à-vue. Au terme de sa détention légale, elle  a été déferrée mercredi dernier, au parquet de Louga, rapporte «l’Observateur». 


Vendredi 4 Décembre 2015 - 10:55



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter