Liquidation du Populaire : les employés crient à l’arnaque

48 heures après la liquidation du Groupe Com 7 ses employés sont montés au créneau pour dénoncer une arnaque de la part de son actionnaire majoritaire Bara Tall. Ce dernier, selon ces employés regroupés au sein du Collectif pour la défense des employés du groupe Com 7, dénoncent «une parodie de liquidation » auquel se serait adonnés las actionnaires de la boîte qui n’ont fait que «du Populaire sans le Populaire » ; en plus du fait que M. Tall leur doit trois (3) années d’arriérées de salaire.



Liquidation du Populaire : les employés crient à l’arnaque
«Suite à la parodie de liquidation annoncée par un des actionnaire du Groupe Com en l’occurrence Bara Tall par l’intermédiaire d’un simple employé du groupe à savoir Daouda Diarra, une partie du personnel du Populaire, de la Radio 7Fm de l’imprimerie et de la Direction générale venons à travers cette déclaration rétablir la vérité aux yeux de l’opinion Sénégalaise », a fait savoir le Collectif pour la défense des employés du groupe Com 7.

Le collectif, qui s’est exprimé à travers un communiqué parvenu à notre rédaction, dénonce le non-respect des engagements de leur ancien patron qui «avait pourtant pris l’engagement de payer devant tout le monde, jusqu’au dernier centime», les trois ans d’arriérées de salaire qu’il leur doit.

En plus de ce qu’ils qualifient de revirement de la part du patron de Jean Lefebvre Sénégal, ces travailleurs se sont dit outrés car, «Bara Tall  au lieu de payer la somme due au personnel, annonce la liquidation du Groupe et la mort du journal Le Populaire en lieu e place. Deux jours après Bara Tall, le directeur de publication et une partie du personnel  reprennent le même produit  sous le nom de «Vox POPuli», en mettant en exergue le logo du POP. En d’autres termes ils veulent faire du Populaire sans Le Populaire.  Ce qui n’est rien d’autres qu’une arnaque faite à l’opinion»

Les membres du collectif, qui affirment n’être demandeurs d’une quelconque réintégration «dans ce nouveau Populaire», exigent «simplement » que cette liquidation «respecte les règles de droit en la matière».

Ousmane Demba Kane

Lundi 28 Novembre 2016 - 12:26



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter