Liste non paritaire àTouba-Moustapha Diakhaté avertit: "Si on essaie de créer partout des statuts spéciaux et des citoyens spéciaux..."



Le débat sur le non respect de la loi sur la parité par la liste de Touba suscite toujours des commentaires. Le président du groupe de la majorité parlementaire, Benno Bokk Yaakaar (BBY) a dénoncé et fustigé les comportements du sous-préfet de Ndam, de la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA) et du ministre de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo pour les actions dans la liste non paritaire de touba. Moustapaha Diaklahté  soutient que « lorsque la liste avait été déposée, on avait constaté qu’il y avait que les hommes. Donc elle ne pouvait pas être recevable dans le cadre de la loi actuelle. En conséquence, il fallait la retourner à son destinataire », lance le responsable de l'Alliance Pour la République (APR).


Il a aussi attaqué le ministre de l’Intérieur à qui il ne reconnait pas la prérogative de réception des listes mais pas celle de leur recevabilité. Moustapha Diakhaté d'expliquer qu'il a, tout au début tiré la sonnette d’alarme quand la liste de Touba n’a pas obéit aux règles de la parité conformément à la loi.Ce, en soutenant que si l’Etat essaie de créer partout des statuts spéciaux et des citoyens spéciaux, la République va être cassée. Il  a rappelé que cette disposition de la parité est une avancée démocratique pour le Sénégal et cela doit être compris par tous les citoyens. 


Mercredi 21 Mai 2014 - 11:34



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter