Listes électorales : Sada Ndiaye accuse un proche du ministre de l’Intérieur de fraude

Le Front patriotique pour la défense de la République (Fpdr) persiste et signe. Les fraudes sur les cartes électorales continuent malgré la mise en garde de la Cena. Selon l'ancien député libéral Sada Ndiaye, des responsables de l’Apr seraient entrain d'élaborer des stratégies pour faire prospérer la fraude. La manœuvre consiste d'après lui, à enrôler des enfants qui n’ont pas l’âge de voter, mais aussi de fournir des cartes d’identités sénégalaises à des étrangers établis à l'extérieur du pays.



Listes électorales : Sada Ndiaye accuse un proche du ministre de l’Intérieur de fraude

Le Front patriotique pour la défense de la République continue de dénoncer les dysfonctionnements notés au niveau du processus électoral. « Quand on a revisité tout le processus, on a constaté ce que les fonctionnaires appellent dysfonctionnement et que nous appelons purement et simplement de la fraude qui continue au niveau de la tenue des audiences foraines. Elle continue aussi quand le ministre de l’Intérieur demande à ses unités mobiles d’établissement des cartes nationales d’identité d’accélérer la cadence de production », a fait savoir Sada Ndiaye.

Lui et ses camarades accusent des responsables nationaux et locaux de l’Apr de continuer dans la fraude malgré la sortie de la Cena pour demander aux commissions de siéger dans des lieux publics accessibles à tous les citoyens. « Le ministère de l’intérieur, malgré cette recommandation forte de la Cena, continue à faire porter à ses antennes ce projet machiavélique et monstrueux de faux à utiliser au niveau des cartes nationales d’identité », regrette M. Ndiaye. Ainsi, ils ont dénombré 14 cas de fraude dont ils connaissent les tenants et les aboutissants. Parmi ces cas, des couples fictifs, des transferts d’électeurs entre autres.
Se voulant plus précis Sada Ndiaye a cité comme exemple plusieurs zones du Sénégal dont le Nord du Sénégal où la fraude est plus présente. Il indique que dans la commune d’Orkodiéré, où c’est le député Daouda Dia qui a fait confectionner 500 cartes d’identité au niveau de Bosséabé et 500 autres cartes dans un autre village. Et, son modus operandi, c’est de faire du porte à porte pour récupérer les cartes d’identité des personnes majeures mais aussi pour enrôler les enfants de 12 et 13 ans en les majorants pour qu’ils aient l’âge de voter le jour du scrutin. Il a aussi dénoncé la fraude au niveau des Etats-Unis où tous les réfugiés Mauritaniens, Nigériens, entre autres pays qui parlent « pulaar », deviennent Sénégalais. Ce projet, selon Sada Ndiaye, est porté par un proche du ministre de l’intérieur.

Tambacoundainfo



Mercredi 1 Juillet 2015 - 01:46



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter