Liverpool vient à bout de Manchester City et prend l'ascendant pour le titre

Liverpool, qui menait 2-0 à la pause, s'est imposé dans un match haletant contre Manchester City (3-2) grâce à un but de Coutinho dans le dernier quart d'heure. Les Reds gardent la tête de la Premier League et leur destinée en mains dans la course au titre.



Liverpool vient à bout de Manchester City et prend l'ascendant pour le titre

Ces Reds ont vraiment de la ressource. Lors du Boxing Day, ils avaient raté un virage - souvent décisif - pour le leadership, en s'inclinant coup sur coup sur les terrains de Man. City (2-1) et Chelsea (2-1). Près de quatre mois plus tard, les voilà en route vers le titre, qui serait leur premier depuis 1990. Pour leurs retrouvailles avec City, qu'ils n'avaient pas réussi à battre lors de leurs cinq précédents matches de Premier League, Steven Gerrard et ses coéquipiers ont arraché un précieux succès (3-2) au terme d'une rencontre d'une intensité digne de l'enjeu. Liverpool n'est désormais plus un leader "virtuel" : il compte deux matches de plus que Manchester City mais aussi sept points d'avance, et a donc son destin en mains.

Une première demi-heure entièrement ''rouge''

Cette situation idéale à quatre journées de la fin, l'équipe de la Mersey la doit à une entame de match de très haut de gamme et à une ultime poussée offensive. Dans un Anfield enveloppé d'émotion avec l'hommage rendu aux victimes de Hillsborough, elle a instauré un pressing étouffant et s'est installée dans le camp adverse. Son impact dans les duels et ses mouvements offensifs ont vite été transformés en but : le gamin Sterling, tout en sang-froid, a profité d'une passe calibrée de Suarez (6e) et Skrtel, déjà buteur lors de la précédente venue de City en Championnat (mais héros malheureux du match, 2-2), a coupé un corner de Gerrard (2-0, 26e). Entre les deux, Yaya Touré est sorti sur blessure et Liverpool a contrôlé le rythme (59% de possession, 29e). Coutinho aurait pu alourdir le score (41e) avant le repos ; il se contentera volontiers de son rôle de sauveur (3-2, 78e).

Impliqué sur les deux buts de City, Silva aurait pu permettre à son équipe de mener (75e)

Ce but victorieux a concrétisé l'engagement et le travail de sape de l'ancien joueur de l'Inter. Il est surtout intervenu dans une seconde période archi-dominée par les Citizens. Avec l'entrée de Milner (50e), puis celle d'Agüero (68e) à la place d'un Dzeko muselé en première période, les situations dangereuses se sont multipliées dans la surface de Mignolet. En première période, le gardien des Scousers avait été sauvé par un Sterling doublement décisif (44e). En seconde, il a été malchanceux sur un tir de Silva dévié par Johnson (2-2, 62e), quelques minutes après avoir déjà cédé sur un tir de l'international espagnol (57e). Discret en première période, ce dernier a changé de position et d'influence après le repos. Silva aurait pu être le héros des Citizens : il a eu la balle du 2-3 au bout du pied (75e). Elle lui a échappé et, ce dimanche, le titre aussi pourrait avoir échappé à Manchester City.

L'ÉMOTION DE STEVEN GERRARD

 


Francefoot

Lundi 14 Avril 2014 - 12:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter