Locales 2014: 5,3 millions d’électeurs appelés à choisir 28028 conseillers dans 602 collectivités, la CENA en alerte



Locales 2014: 5,3 millions d’électeurs appelés à choisir 28028 conseillers dans 602 collectivités, la CENA en alerte
J-1. Fini la campagne, fini le tractage, place au vote. En effet, c’est demain, dimanche 29 juin que près de 5,3 millions d’électeurs vont choisir les 28028 conseillers qui vont présider aux destinées de leurs communes pour les 5 années à venir. Une campagne aux enjeux énormes avec notamment l’entrée en vigueur de la réforme de l’Acte 3 de la décentralisation mais aussi de la floraison de listes, notée pour ces élections à l’issue des quelles, les tendances de la présidentielle de 2017 commenceront à se dessiner. Une campagne électorale émaillée par des scènes de violences et de tirs à l'arme à feu qui augure de joutes disputées demain dimanche. Mais il faudra compter avec la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA) pour jouer sa partition.


En alerte maximale pour la journée de demain dimanche jour de vote pour les locales 2014, elle va déployer 7 000 superviseurs et 13 000 contrôleurs pour assurer sur l’ensemble du territoire national, le contrôle du scrutin dans 6 342 lieux de vote et 12 378 bureaux de vote. Ces agents formés, ont pour consigne de noter « tout incident susceptible de générer un quelconque dysfonctionnement dans le déroulement du scrutin ». La CENA de convoquer les électeurs ce dimanche 29 juin 2014 pour choisir leurs conseillers départementaux et leurs conseillers municipaux. Comme l’y engage la loi, elle se dit, « chargée de veiller à la bonne organisation des élections, au bon déroulement du vote et à la sincérité des résultats. A cet effet, elle est mobilisée pour la réussite de cette mission très importante pour la démocratie sénégalaise en cette première élection sous l’empire du nouveau Code général des Collectivités locales.


Ainsi ayant l’obligation de prendre toutes les dispositions humaines et matérielles appropriées pour mener sa mission de supervision de tout le processus électoral, la CENA annonce dans une déclaration parvenue à Pressafrik.com qu’elle veillera sur ce scrutin afin que chaque électeur puisse exprimer son choix et s’acquitter de son droit citoyen dans la sincérité. A ce titre, la CENA va déployer 7 000 superviseurs et 13 000 contrôleurs pour assurer sur l’ensemble du territoire national, le contrôle du scrutin dans 6 342 lieux de vote et 12 378 bureaux de vote. Ces agents, après formation, ont reçu des directives pour recueillir et soumettre à l’Assemblée générale de la CENA tout incident susceptible de générer un quelconque dysfonctionnement dans le déroulement du scrutin. Une cellule sera installée la veille, le jour et le lendemain du scrutin au siège de la CENA pour examiner en temps réel tous les problèmes qui pourraient être portés à la connaissance de l’Institution.


La CENA fait confiance à la maturité des électeurs qui, à des moments cruciaux et difficiles de l’histoire politique du Sénégal, ont su tirer de leurs convictions profondes les ressources nécessaires pour contribuer à la tenue d’un scrutin apaisé. Avant de réitérer son appel au sens des responsabilités des candidats engagés dans ces élections dont la finalité est de les mettre au service des localités qu’ils ambitionnent de servir avec abnégation et loyauté. Et exhorte tous les acteurs à agir dans le strict respect de la loi pour que les élections du 29 juin 2014 se déroulent dans la plus grande transparence afin que notre démocratie en sorte renforcée. Les électeurs, eux, sont invités à se rendre massivement aux urnes et à voter dans le calme et la sérénité.

Dans tous les cas, c'est un test grandeur nature du Président Sall avant la présidentielle de 2017. Après son face-à-face avec Wade le 25 mars 2012, l'actuel président fait face au peuple qui l'avait plébiscité à hauteur de 65 % contre son prédécesseur. 


Samedi 28 Juin 2014 - 11:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter