Locales 2014 : La coalition APR et PS ne tient plus la forme, un vent de rupture souffle



Locales 2014 : La coalition APR et PS ne tient plus la forme, un vent de rupture souffle
La coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY) va-t-elle résister à la formation des équipes municipales ? En effet, c'est la question que tout le monde se posent, après que tous les ingrédients aient été réunis pour la rupture entre le Parti Socialiste (PS) et l'Alliance pour la République (APR). Les investitures pour les élections du 29 juin dernier ont marqué le point de rupture des bons termes qui existaient entre les deux formations politiques. Ils ont cassé le dynamisme de BBY pour aller séparément à la conquête des suffrages des Sénégalais. C'est d'abord à Dakar, entre le candidat du Ps Khalifa Sall et Aminata Touré de l'APR pour la mairie de Grand-Yoff. Cet affrontement s'est soldé par la défaite d'Aminata Touré, qui a été démise de ses fonctions de Premier ministre. C'était le même son de cloche à Podor entre le maire socialiste sortant, Aissata Tall Sall et Racine SY soutenu par l'APR. À Louga Aminata Mbengue Ndiaye a fait face à la coalition présidentielle ; de même que le Sg du PS Ousmane Tanor Dieng, dans le département de Podor, faisant ainsi les frais de la guéguerre entre les deux formations politiques.


D'ailleurs, à l'image de Moustaoha Cissé Lô, souligne "l'Observateur", beaucoup de responsables de l'APR accusent le PS de manquer de sincérité dans le compagnonnage. Aussi, ces responsables de l'APR veulent que le PS ne se présentent pas en 2017 contre Macky Sall. Ce que le parti d'Ousmane Tanor Dieng n'acceptera sans doute jamais.


Jeudi 17 Juillet 2014 - 13:39



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter