Locales 2014 : le PDS compte sur « Rewmi défa Macky » pour remporter ses 34 départements et la majorité des collectivités locales



Locales 2014 : le PDS compte sur « Rewmi défa Macky » pour remporter ses 34 départements et la majorité des collectivités locales

Le dépôt des listes dont la date butoir est fixée au 29 avril prochain n’est même encore clôturé que le Parti Démocratique Sénégalais (PDS) entame sa campagne électorale en vue du 29 juin prochain. Dans ce cadre les choses se passent plus facilement que lors des élections de 2009, selon Farba Senghor, chargé de la propagande du PDS qui entonne : « Rewmi Défa Macky » pour souligner selon ses propres termes le « marasme économique » qui « désespère les Sénégalais surtout dans les grandes villes » pour annoncer la volonté des libéraux de s’allier au Rewmi d’Idrissa Seck, Bokk Gis Gis de Pape Diop, entre autres partis. Ce, avant de préciser que les Présidents de Communautés Rurales (PCR) et maires qui sont restés fidèles au PDS sont sur le pied de guerre.


Il s’agit selon l’ancien ministre de l’Agriculture, des Transports aériens et de la Solidarité nationale, sur les ondes de la Rfm, de remporter les « 34 départements » et la « majorité des collectivités locales » glanés tour à tour lors de la dernière présidentielle de 2012 et les locales de 2009. A cet effet, « nous sommes dans l’opposition et nous avons un seul objectif, c’est de battre le parti au pouvoir. Nous avons demandé à tous nos représentants partout à travers le Sénégal de laisser la tête de liste à la personne la mieux placée et ensuite de s’allier avec tous ceux-ce qui sont dans la même situation que nous tels que le Rewmi d’Idrissa Seck, le Bokk Gis Gis de Pape Diop, entre autres partis…Nous sommes ouverts à tout le monde sauf l’Alliance Pour la République (APR) qui ne veut pas de nous et que nous ne voulons pas non plus », dit le responsable libéral qui enchaîne :
 

« Tous les PCR, les maires qui étaient en place et qui sont restés dans le parti, dirigent les listes un peu partout...Pour l’ensemble de ces collectivités, il n’y a pas beaucoup de problèmes dans la mesure où les PCR et les maires sont bien sur place. Maintenant, dans les villes, la crise très importante qui sévit actuellement dans le pays où on parle de « Rewmi défa Macky », un marasme économique total, des problèmes liés aux conditions de vie des Sénégalais surtout dans les grandes villes. Le mécontentement est grandissant et important, tout le monde se rue vers l’opposition et en pôle position, le PDS ».  Une situation qui jouerait en faveur des libéraux, conclut Farba Senghor. 


Mercredi 9 Avril 2014 - 16:20



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter