Locales: Ndiaga Sylla lâche le morceau du report



Locales: Ndiaga Sylla lâche le morceau du report
Le Vice-président de Jëf Jël, il était le fer de lance de la lutte pour le report des locales. Coordonnateur de l'Initiative pour Protection des Acquis Démocratiques (IPAD), Ndiaga Sylla avait donné le ton dès le 21 mars dernier. Contre l’arbitrage du président Sall, il avait menacé de saisir la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Mais aujourd’hui, la sortie d’Abdoulaye Daouda Diallo annonçant qu’en aucune façon, les élections ne seront reportées. Mieux, mêmes les bulletins imprimés sont disponibles, ne semble pas tomber dans l’oreille d’un sourd. « Nous avions au début du mois d’avril compte tenu des difficultés qu’il y a eu dans la révision du mode d’élection particulièrement, sur le code électoral, nous avions pensé que le plus important c’était d’aller vers des règles consensuelles.


Faute de cela, en tant que membre de l’initiative de défense des acquis démocratiques, nous avions lancé un appel au Président de la République, à la classe politique, aux députés pour s’entendre sur la définition des règles consensuelles pour éviter que notre pays puisse sombrer dans des conflits postélectoraux qui ont déjà minés beaucoup de pays en Afrique » mais « nous n’avions pas malheureusement été suivis », sert ce dernier sur les ondes de la Rfm. Dans le cadre de la lutte, le vice-président de Jëf Jël a été jusqu’à actionner la Cour suprême.


Lundi 2 Juin 2014 - 16:47



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter