Locales, dilapidations des ressources, brûlot du Colonel Ndaw, réduction du mandat présidentiel: le M23 fait feu de tout bois



Sortie au vitriol du mouvement du 23 juin  2011, au plus fort des manifestations contre le régime Wade.  Cette fois-ci, c’est le successeur de ce dernier qui est au banc des accusés, Macky Sall  à qui le M23    ne manque pas de dire ses vérités.   La Commission « Orientations et Stratégies » du mouvement à travers un communiqué parvenu à Pressafrik.com,  tient à sanctionner sa rencontre  de ce Mercredi 16 Juillet au siège de la RADDHO (Rencontre Africaine de Défense des Droits de l’Homme), à informer l’opinion publique des sujets d’actualité évoqués et débattus, des résolutions retenues au cours des échanges. Ainsi, le déroulement des élections locales, le scandale des graves révélations du Colonel Ndaw de la Gendarmerie nationale, le mandat du Président de la République ont été les points focaux des discussions parmi tant d’autres  à l’ordre du jour.


La Commission adresse ses vives félicitations au peuple Sénégalais qui lors de ces consultations locales du 29 Juin, a fait preuve de sérénité et de maturité en ayant voté dans le calme et la paix, malgré une situation préélectorale très tendue et alarmante. Le M23 de saisir aussi l’occasion pour se satisfaire grandement des résultats dans les localités prisées et perdues par le pouvoir telles que Dakar, Thiès, Diourbel, Ziguinchor …


Selon le mouvement, « cette satisfaction fait naturellement suite à l’appel au vote sanction qu’il avait lancé contre le pouvoir  à l’approche des élections, pour dénoncer le comportement et la gestion décevante du régime en place qui est en train de faire pire que Wade en son temps, en terme d’abus, d’injustice, de gabegie et d’incompétence ». Pire, souligne le document, « nous ne manquerons quand même pas de souligner encore une fois ces actes de dilapidation des ressources publiques,  lors de ces joutes, pour nous offusquer de certains  cas rapportés par la presse tels  que les 400.000.000 Millions de paie à Youssou Ndour pour battre campagne pour le camp au pouvoir. Fait qui étale la nature égoïste et abusive de nos « vaillants patriotes » du 23 Juin qui en réalité,  n’ont que le sens du pouvoir, du business et du gain, au préjudice d’un peuple étranglé par la pauvreté et le sous-développement et qui souvent se laisse faire ».


Aussi, « face  aux terribles  révélations du Colonel Ndaw de la Gendarmerie nationale, la Commission trouve ses accusations de haute trahison sur le Général Fall scandaleuses et d’une gravité aux conséquences démesurées, si tout fois elles sont prouvées.  Si ces informations s’avèrent, elles ne feront que rajouter du sel à la sauce déjà très épicée servie ces temps-ci par nos hommes de tenues. Par-là, nous ramenons le cas du commissaire Keita et l’affaire de la drogue à la plus haute hiérarchie de la Police nationale. Nous saisissons ici l’occasion d’exiger de la justice Sénégalaise la diligence d’une enquête afin de situer les responsabilités et punir à la hauteur de la gravité des faits, toute personne impliquée dans cette affaire ». 


Le M23 de saluer « le courage du Colonel Ndaw » et demander « à l’Etat de garantir sa sécurité et son intégrité pour que la lumière puisse être faite au bénéfice des populations. La Commission « Orientations et Stratégies » du M23 demande au Président de la République Monsieur Macky Sall de faire usage de toute son autorité et de ses prérogatives de Chef suprême des Armées pour l’éclatement de la vérité et la sanction conséquente des fautes commises ». Avant par ailleurs d’attirer « l’attention du peuple Sénégalais sur les conséquences dramatiques de la superpuissance du Président de la République, des dégâts collatéraux des « fonds politiques » incontrôlés et non réglementés de ce dernier. Il est indéniable en notre sens que le modèle démocratique sénégalais, ainsi que le régime ultra présidentiel  exercé dans notre pays sont les principaux facteurs de corruption, d’abus et de conspiration qui à une échelle très élevée, servent à nos gouvernant de se maintenir au pouvoir qu’importe le prix et de berner les populations par des actes de corruptions imparables ».

 
Enfin, la COS demande aux populations d’exiger et de se battre  pour la déconcentration, la séparation et la suppression de certains pouvoirs pour une vraie démocratie au Sénégal et de combattre tous les antis modèles qui qu’ils soient ainsi que ce système de gouvernance carrent et infertile pour le peuple ». S’agissant du débat sur un éventuel mandat à sept (7) ans de Monsieur Macky Sall colporter  çà et là par des affidés, valets en mal de popularité du Président de la République,  que l’opinion soit témoin que pour ce qu’il y a de plus cher au monde, Macky Sall nous trouvera sur son chemin. Nous n’accepterons jamais cette forfaiture, que le pouvoir se le tienne pour dit.  Nous lançons un appel au Sénégalais à faire honneur à nos vertus sociétales. Que les Sénégalais sachent que tant la parole donnée, la promesse faite, l’engagement pris n’auront pas de valeurs pour nos dirigeants, jamais le bien public, l’avenir de la jeunesse, le devenir de la nation n’auront de sens. Nous lançons un appel solennel à toutes les forces vives de la nation pour faire bloc et combattre la forfaiture quel qu’en soit le prix », signe le M23 qui scande : « Par Souci et par conviction, vive le Sénégal, vive la nation ». 


Jeudi 17 Juillet 2014 - 11:03



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter