Locales du 29 juin : Macky Sall signe les règles du jeu et saisi le Parlement pour examen



Après avoir prit fait et cause pour l'opposition, sur certaines questions lors de la revue du code électoral, le chef de l'Etat a saisi l'Assemblée nationale pour l'examen de ce nouveau code. Il comprend 298 articles contre 360 pour l'ancien.


Dans le code électoral soumis aux députés, le chef de l'État à insérer des dispositions spéciales relatives à la désignation des conseillers municipaux de ville. Pour ce qui concerne les villes de Dakar, PikineGuédiawayeRufisque et Thiès, les candidats élus proviendront des listes des conseillers élus au scrutin majoritaire et proportionnel, organisés dans les communes qui composent l'agglomération urbaine. Ces dispositions sont contenues selon le journal "l'observateur" dans les articles L250L251 et L525 du nouveau code.


Il est clairement indiqué dans ces articles que « les conseillers de la ville sont désignés à partir des élections des conseillers municipaux des communes qui le composent, pour la moitié provenant des conseillers élus sur les listes majoritaires ». L'article 251 précise que « pour les listes majoritaires, ses sièges sont attribués aux conseillers municipaux de chaque commune élus au scrutin majoritaire dans l'ordre de leur inscription sur les listes à concurrence du nombre de sièges dont dispose la commune au Conseil municipal de la ville ».


En cas d'éligibilité, ajoute la disposition, les sièges sont attribués à la liste ayant la moyenne d'âge la plus élevée des candidats susceptibles d'être élus.



Vendredi 28 Mars 2014 - 14:21



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter