Loi cadre-La réplique des services de Mari Teuw Niane à Amadou Tidiane BA: «Rien n’a changé depuis 2011»

Le dernier ministre de l’Enseignement supérieur sous le règne de Wade, Amadou Tidiane BA disait il y a peu que le texte original de la loi cadre sur les universités publiques donnait un quota de 55 % dans les conseils d’administration. La réplique ne tarde pas. Le porte-parole de l’actuelle tutelle, Mari Teuw Niane, sort de sa réserve. Le Pr Babacar Gueye corrige Amadou Tidiane BA. Les services du ministère d'assurer que "rien n'a changé depuis 2011".



« Je suis obligé de rappeler qu’au niveau du ministère, nous avons effectivement retracé l’historique de ce projet de loi et ce texte initial qui date d’avril 2011, dirigeait donc par le Pr Amadou Tidiane BA parlait de parité, dix (10) universitaires et dix (10) membres issu du monde socio-économiques. Et c’est ce texte qui a été soumis à l’avis des instances appropriées notamment les assemblées d’universités. Certaines ont répondu, d’autres n’ont pas répondu. Des syndicats ont été consultés », affirme le porte-parole du ministère de l’Enseignement supérieur. Le Pr Babacar Gueye embraie sur les ondes de la Rfm, en précisant que la dernière mesure date du 21 décembre 2011, sous Wade donc.


Et que «dans cette dernière mesure, rien n’avait changé, c’était toujours la parité, 10-10 ». Les services du ministre Mari Teuw Niane se disent « étonné » par la réaction du prédécesseur. Dans tous les cas, c’est ce vendredi que l’autorité retrouve le Syndicat Autonome de l’Enseignement Supérieur (SAES) autour de la table des négociations. «Nous sommes assez ouverts, assez souples », sert le Pr Babacar Gueye.  
 


Mercredi 11 Mars 2015 - 13:21



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter