Loi de finances rectificative : la charité bien ordonnée de Macky

Charité bien ordonnée commence par soi-même. C’est la méthode usée par le président de la République Macky Sall dans la présentation de la première loi de finances rectificative aux députés vendredi dernier.



Loi de finances rectificative : la charité bien ordonnée de Macky
Le chef de l’Etat s’est bien servi en haussant son budget de fonctionnement de 05 milliards de FCFA de plus que son devancier Me Abdoulaye Wade. En effet, Macky Sall qui s'est attribué cette grosse part n'en a pas fait autant pour ses ministres qui n'ont pas échappé à la cure d'austérité, avec les fonds de la Primature qui ont été charcutés (les dépenses passent de 09 à 07 milliards). Seuls les ministères de l'Agriculture et de l'Equipement et de l'Energie et des Mines semblent se frotter les mains dans cette nouvelle loi, car le premier ministère nommé voit son budget d'investissement passer de 82 à 130 milliards, tandis que le second grimpe de 09 à 34 milliards.

Adoptée en Conseil des ministres depuis le 14 juin dernier, c’est vendredi dernier que la première loi de finances rectificative sous l’ère Macky Sall atterrit à l’Assemblée nationale. A cet effet, rien que pour le budget total de fonctionnement comprenant les salaires et le fonctionnement du Palais, le président de la République a haussé de 05 milliards, révèle une copie de ce projet détenue par nos confrères de « L’As ».


Par ailleurs, la loi de finances rectificative a gâté Moustapha Niasse avec des dépenses de fonctionnement de l'Assemblée nationale qui passent de 07 à 09 milliards.


Mercredi 10 Octobre 2012 - 11:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter