Londres accusé d'avoir dissimulé un essai de missile nucléaire raté

Le gouvernement britannique se trouve dans une situation délicate après un incident impliquant la force de frappe nucléaire. Londres est accusé d'avoir dissimulé l'existence de ce raté.



C'est le Sunday Times qui rapporte l'incident en Une ce dimanche 22 janvier. Citant un haut responsable de la marine britannique, l'hebdomadaire explique que le missile nucléaire non armé a été lancé au large de la Floride en juin dernier, mais a connu une « sérieuse défaillance » et a dévié de sa trajectoire pour se diriger vers les Etats-Unis.
 
La même source anonyme raconte : « L'échec désastreux de notre premier test nucléaire en quatre ans a fait souffler un vent de panique au plus haut niveau gouvernemental et militaire », avant de conclure : « Downing Street a finalement décidé de dissimuler » l'affaire, car le gouvernement « savait à quel point l'information nuirait à la crédibilité de notre capacité de dissuasion nucléaire si elle était rendue publique ».
 
Ces révélations ont mis en difficulté la Première ministre lors de l'émission politique dominicale de la BBC. Theresa May a refusé à quatre reprises de dire si elle était au courant de cet incident au moment du vote au Parlement en juillet dernier sur le renouvellement du programme de dissuasion nucléaire, se bornant à répéter qu'elle avait « toute confiance » dans les missiles Trident.

Mais la polémique fait rage, notamment au sein du parti Labour dont le leader Jeremy Corbyn est un opposant de longue date au programme Trident. Les députés demandent désormais l'ouverture d'une enquête et veulent que le ministre de la Défense Michael Fallon vienne s'expliquer devant le Parlement dès ce lundi.
 

rfi.fr

Dimanche 22 Janvier 2017 - 15:42



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter