Louga-Affaire des faux documents délivrés à des arabes: 6 nouvelles têtes tombent

Après Demba Barry et Mbaye Ndiaye, arrêtés pour confection de faux documents administratifs pour le compte de trois (3) arabes, d'autres mis en cause au nombre de six (6) agents du centre principal d'Etat civil de Nguidilé, viennent de tomber. Ils seraient mêlés dans cette vaste opération de faux en écriture authentique.



Louga-Affaire des faux documents délivrés à des arabes: 6 nouvelles têtes tombent
Le dossier portant faux documents administratifs délivrés à des Arabes notamment un Syrien, un Marocain et un Jordanien, est loin de connaître son épilogue. Les autorités judiciaires qui, visiblement, prennent très au sérieux cette affaire, ébruitée dans un contexte marqué par les menaces terroristes, ont décidé d'accentuer la traque contre d'éventuels suspects impliqués dans ce vaste réseau de délivrance de faux documents administratifs. Cette démarche des autorités est en train de porter ses fruits. Quelques jours après l'arrestation du courtier, Demba Barry (le cerveau de la bande) et de son présumé complice, Mbaye Ndiaye, l'enquête confiée au juge du Premier Cabinet près le tribunal de grande instance de Louga, avance à pas de géants. 


En l'espace de trois (3) jours, six (6) autres membres présumés de la bande ont été arrêtés, inculpés et placés sous mandat de dépôt, sert "l'Observateur" qui indique que dans un premier temps, les nommés Dame Ndiaye, Oumar Fall et Sagar Ndiaye, tous agents au centre principal d'Etat civil de la sous-préfecture de Nguidilé ont été alpagués. Selon une source proche de l'affaire, ces derniers ont été perdus par la délivrance d'un faux extrait de naissance à un client qu'ils ont fait domicilier au village de Khalil Nar, à la lisière de la commune de Niomré. 


Samedi 12 Décembre 2015 - 10:23



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter