Louga : Surpris en flagrant délit de casse, 2 proches du ministre Moustapha Diop déférés au parquet

Y Ngom et Kh Lô, deux proches du ministre Moustapha Diop ont été remis au procureur de Louga. Les deux hommes ont été surpris entrain de saccager la maison d’un adversaire politique de leur leader. En effet, la maison de A Diobé, partisan du Non a été attaqué par des hommes qui étaient répartis dans trois (3) Pick-up. Les faits ont eu lieu dans la nuit du vendredi au samedi.



Louga : Surpris en flagrant délit de casse, 2 proches du ministre Moustapha Diop  déférés au  parquet
La maison de A Diobé a été attaqué vers les coups de 4 heures du  matin dans la nuit du vendredi au samedi  alors que la campagne pour le référendum de dimanche dernier venait de prendre fin officiellement. Armés de coupe-coupe, de gourdins, et de pierres, les nervis transportés par des Pick up ont voulu  s’offrir la tête d’A Diobé, un farouche partisan du Non pour le référendum. Selon lui, les nervis ont même tirés des coups de feu. Avertis par A Diobé, les hommes du commissaire Wally Camara se sont rendus sur  les lieux pour éviter le pire. Surpris en flagrant délits de saccage les policiers ont  réussi à  mettre la main sur 2 des nervis et les autres ont réussi à se sauver.

Interpellés les deux individus avouent être des bras armés du ministre Moustapha Diop «j’ai été recruté par le ministre Moustapha Diop pour assurer sa sécurité » soutient Y Ngom face aux enquêteurs, dans les colonnes du journal Enquête. C’est ainsi qu’il a mouillé à la suite d’un interrogatoire son complice Kh Lô, chauffeur à  la municipalité de Louga, lui aussi cueilli à son tour. Ils ont  été présentés au  procureur après avoir bénéficié d’un retour de parquet.      

Khadim FALL

Mercredi 23 Mars 2016 - 09:55



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter