Lutte: Gaston Mbengue « prêt à tout » pour le retour de Yékini et Balla Gaye 2

Prêt à tout, le promoteur de lutte, Gaston Mbengue qui ne se « fixe pas de limites financières », compte même "casser la tirelire" pour rebondir la saison prochaine. Se proclamant « l’homme des retours », il n’exclut pas d’organiser le combat du retour de Yékini et Balla Gaye 2 qui selon lui "a déclaré de ne plus en découdre avec le champion de Bassoul" que "sur un coup de tête".



Lutte: Gaston Mbengue « prêt à tout » pour le retour de Yékini et Balla Gaye 2
"Ces derniers temps, il y avait beaucoup de bruits dans l'arène. J'avais jugé nécessaire d'observer du recul pour voir plus clair. Ce que jk'ai fait, personnes d'entres les jeunes promoteurs ne pourra le faire. J'ai fait venir de gros sponsors. S la lutte a atteint ce niveau de développement, ce n'est ni l'Etat ni le Comité National de Gestion (CNG) de lutte encore moins les autres, c'est moi. J'ai osé y mettre beaucoup d'argent et c'est après que les gens ont eu le courage de venir", scande Gaston Mbengue qui poursuit.

"C'est le destin qui me lie à la lutte. Le meilleur reste à venir. Je ne veux pas dévoiler ma feuille de route sur la place publique. Ce serait permettre aux autres promoteurs de lutte de se suicider. Je suis sûr que si j'entame une discussion avec les poids lourds, ils vont tout faire pour pour investir des millions et empêcher le combat"; lâche le promoteur qui se dit "prêt à mettre le double de ce que je mettais dans l'arène" et au besoin même "casser la tirelire si je me rends compte qu'un combat peut faire l'affaire. Je ne me fixe plus de limits financières".

Gaston Mbengue qui se proclame 'l'homme des retours" pour avoir organisé "le retour de Manga 2, Balla Beye" souhaite en faire de même pour Yékini dont il se dit "prêt" tout comme Balla Gaye 2, l'actuel "roi des arènes" qui selon le président du club de football de Ndiambour, a fait "une déclaration de ne plus lutter contre Yékini sur un coup de tête". "C'est peut-être une erreur de jeunesse" d'autant plus que "dans cette même semaine, son manager de père a fait une sortie pour dire le contraire", dit-il sur les colonnes du journal "L'Observateur" où il "n'exclut rien" et revient sur le feuilleton d'avant saison entre promoteurs qui étaient décidés à ne pas dépasser la barre des 75 millions de F CFA de cachet aux lutteurs qui ne l'entendaient pas de cette oreille.


"Mes jeunes frères et moi étions embarqués dans le même bateau. Je suis allé au front pour défendre une cause commune. Aujourd'hui, je le regrette. Cela n'en valait pas", signifie Gaston Mbengue qui se préoccupe de l'état du chef de file de l'écurie Tay Shinger, Eumeu Séne dont le combat contre Modou LO est reporté pour la saison prochaine après sa blessure à l'oeil gauche qui s'est aggravé.


Jeudi 4 Juillet 2013 - 13:53



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter