Lutte-Itw Modou Lô: "Je reste ouvert à la bagarre comme à la lutte »

Flamme Olympique

« Je suis parti en Angleterre représenter mon pays le Sénégal afin de porter la torche de la flamme olympique. Franchement, c’est une sacrée opportunité qui m’a été offerte. J’en suis fier car tous les sportifs rêvent de cet instant solennel. »



Lutte-Itw Modou Lô: "Je reste ouvert à la bagarre comme à la lutte »
Perturbation du voyage

« Ce voyage ne pouvait pas me perturber. Je suis parti le samedi soir pour rentrer le dimanche soir. C’est un voyage exprès que j’ai effectué. Il ne peut pas y avoir de problème. »

Impression sur le combat

« Chacun a son opinion sur ce combat. La seule chose que je peux dire c’est que j’ai bien préparé ce combat. Je crois en mes potentialités. Gris Bordeaux est un bon lutteur. Mais je compte le battre dès le premier coup de sifflet de l’arbitre. »

Bourreau de Fass

« J’ai eu des victoires face à des adversaires de Fass. On dit souvent qu’il n’y a jamais deux sans trois. C’est tant mieux. »

De la bagarre en vue

« C’est un combat qu’on a bien préparé depuis des mois. Je suis prêt pour la bagarre et pour autre chose. Un lutteur doit être prêt sur tous les domaines. Il ne doit pas avoir une préférence. Je reste ouvert à la bagarre ou à la lutte. Mais, je ne crois pas que mon adversaire va imposer la bagarre. Il dit qu’il ne va pas se bagarrer. Je sais qu’il ne va pas lutter non plus dans ce combat. »

Bagarre comme arme

« Je vais imposer ce que le combat va demander. J’ai tout planifié dans ce combat. La lutte est mon métier. Ce n’est pas la première fois que je dispute un gros choc. J’ai des capacités dans la bagarre comme dans la lutte. Je ne viendrai pas pour faire quoi que ce soit. Je ne ferai que ce que le combat m’exige le jour-J. »

Préparation mystique

« C’est un combat important. Il ne faut rien négliger. Je ne suis pas sorti du pays pour aller chercher du mystique. Ce sont des proches qui s’en occupent. Je n’ai rien laissé au hasard. » « Je n’ai jamais senti être atteint sur le plan mystique dans un combat. Tout se passe dans la tête. Je fais ce que j’ai à faire et c’est tout. »

Limite face aux lourds

« Je n’ai pas de problèmes à affronter les poids lourds de l’arène. J’ai battu des lutteurs plus lourds que moi. Il ne faut pas mélanger masse et force. Ce n’est pas la même chose. Je dispose d’une force qui me permet de m’imposer face à n’importe quel lutteur. Je suis un lutteur qui s’entraine naturellement. Je pouvais prendre les piqûres pour gonfler mes muscles. »

Méfiance de l’adversaire

« Gris bordeaux me fuit. Depuis qu’il a pris ce combat, il m’évite alors qu’on est dans la même salle de musculation. Avant d’entrer, il demande si je suis à l’intérieur. Si oui, il part. le cas contraire, il rentre. »

Piège tactique de l’adversaire

« Gris Bordeaux  ne peut pas me piéger tactiquement. S’il impose le combat à distance, je saurai lui répondre. S’il apporte la lutte pure, c’est ma spécialité. »

Blessures dans l’arène

« Je trouve que c’est normal. La lutte avec frappe est un sport de combat intense dur. Les coups peuvent faire mal. »

Source : WalfSports
 


Mercredi 11 Juillet 2012 - 13:59



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter