Lutte contre Boko Haram: 250 millions de dollars promis

250 millions de dollars. C’est la somme promise par la conférence des donateurs pour lutter contre le groupe Boko Haram, qui a rallié l'organisation Etat islamique. La promesse a été faite, ce lundi 1er février, au siège de l'Union africaine (UA) à Addis-Abeba, en Ethiopie, par la conférence des donateurs. Cette somme est destinée à financer la Force d'intervention multinationale qui lutte contre le groupe islamiste dans le bassin du lac Tchad.



Union européenne, Etats-Unis, communautés régionales africaines et bien d'autres ont apporté leurs contributions. Cependant, de la promesse à l'acte, il y a un pas. C'est ce qu'a souligné le tchadien Idriss Déby, nouveau président de l'Union africaine.

« La contribution multiforme des Etats et partenaires est plus que jamais attendue. Toutefois, nous souhaiterions vivement que toutes ces annonces de contributions qui sont faites aujourd'hui soient honorées d'urgence afin de démontrer notre ferme engagement dans la lutte contre le terrorisme », a déclaré le président tchadien Idriss Déby.

La Force, qui inclut le Tchad, le Nigeria, le Niger, le Cameroun et le Bénin, a été approuvée l'an dernier et renouvelée il y a deux semaines. Le commissaire à la Paix et la Sécurité de l'UA, Smaïl Chergui, explique à quels domaines précis l'argent sera alloué.

« Nous souhaitons mettre l'accent notamment sur le transport et les mouvements de troupes, l'évacuation médicale, les infrastructures, les systèmes d'information et communication ainsi que les renseignements, la surveillance et les capacités de reconnaissance », a précisé le commissaire à la Paix et la Sécurité de l'UA.

Face au silence des Nations unies, Smaïl Chergui a tenu à leur demander publiquement de renforcer leurs efforts pour les réfugiés et les personnes déplacées.
Avec rfi 


Lundi 1 Février 2016 - 18:56



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter