Lutte contre Ebola : Le Sénégal se donne les moyens de la prévention



Docteur Alioune Badara Ly (à gauche)
Docteur Alioune Badara Ly (à gauche)
Durant quatre jours des agents des Aéroports du Sénégal et du Port Autonome de Dakar sont formés sur les procédures opérationnelles normalisées face à la fièvre à virus EBOLA. C’est un atelier de formation des agents du contrôle sanitaire aux frontières aériennes et maritimes organisé par  le Centre des Opérations d’Urgence Sanitaire (COUS), du Ministère de la Santé et de l’Action Sociale,  en charge de la coordination de la lutte contre la maladie à virus Ebola avec l’appui de l’Unicef.

Le Centre des Opérations d’Urgence Sanitaire (COUS), représenté à la cérémonie d’ouverture par son coordonnateur adjoint et chef de la planification, Docteur Alioune Badara Ly, organise des sessions de formation pour préparer notre   pays à faire face à toute nouvelle introduction du virus.

Pour la Directrice de l’Exploitation et des Opérations Aéroportuaires de l’ADS, Mme Awa GUEYE DIAGNE qui présidait la rencontre au nom du Directeur Général empêché, c’est une occasion pour les Aéroports du Sénégal, de remercier le Ministère de la Santé pour son implication et son leadership dans cette lutte au niveau des frontières aériennes. Le dispositif de lutte mis en place par les ADS et qui dure depuis près de deux ans,  a été salué par des acteurs tels que le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies d’Atlanta aux Etats-Unis (CDC), l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), l’Organisation Internationale de la Migration (OIM). L’évaluation des experts de l’OMS a donné un satisfécit de plus de 70% au plan d’urgence mis en œuvre au niveau de l’aéroport de Dakar.

Le représentant de l’Unicef, M. Georges Ameh, a mis l’accent sur les objectifs de ces sessions de formation qui constituent une grande opportunité de partager une expérience en matière de lutte contre la maladie à virus Ebola dans les domaines de la coordination, de la surveillance épidémiologique, du suivi des contacts, de la gestion d'équipes d'intervention rapide, de la logistique d'urgence, de la communication et de la prise en charge psycho-sociale. 

Matar Séne

Mardi 5 Janvier 2016 - 15:37



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter