Lutte contre la corruption : L’Ofnac prône une concertation pour plus d’efficacité



Lutte contre la corruption : L’Ofnac prône une concertation pour plus d’efficacité
L’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac) veut accentuer la croisade contre la corruption et pour ce faire la structure dirigée par Nafi Ngom Keita a convié les acteurs judiciaires pour une plus grande synergie des moyens de lutte contre ce fléau.

La corruption est un fléau et pour la détruire, il faut une concertation entre les différentes structures pour traquer les délinquants et les criminels financiers dans leurs derniers retranchements. Et, pour y arriver l’Ofnac appelle à une synergie des efforts et d’actions de tous les acteurs. Ainsi pour réussir cette mission, la structure dirigée par Nafi Ngom Keita va mettre sur pied un cadre de concertation et d’échanges de concert avec les acteurs du système judiciaire, de la société civile, de la presse, des partenaires financiers et techniques pour l’incrimination et la répression des auteurs de corruption de fraude et de pratiques assimilées et connexes. Selon Nafi Ngom Keita, « l’enjeu de ce cadre est de pouvoir poursuivre en justice tous les comportements illicites et leurs auteurs afin de promouvoir l’éthique et le respect de la chose publique », explique-t-elle à l’issue d’un séminaire de deux jours avec les acteurs judiciaires.

Interpellée sur les difficultés probables rencontrées lors de leurs enquêtes, la chef de l’Ofnac botte en touche ces allégations et affirme que « les dossiers que nous avons déposés sur la table du procureur de Louga ont été gérés avec beaucoup de sérénité. Mieux, les personnes incriminées ont été placées sous mandat de dépôt », souligne Nafi Ngom Keita. Poursuivant la directrice de l’Ofnac déclare que d’autres dossiers sont sur la table du procureur de la République.  

Khadim FALL

Mercredi 9 Mars 2016 - 10:32



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter