Lutte contre la corruption : Macky Sall se fâche et lâche l’Ige.

Les proportions énormes de l’impact néfaste de la corruption sur nos économies a fait sortir Macky Sall de ses gongs. Le président de la République qui présidait la conférence ministérielle sur les renforcements de l’Etat de droit et la lutte contre la corruption en Afrique, s’est saisi de cette occasion pour révéler les décisions qu’il a pris pour éradiquer ce fléau au Sénégal



Lutte contre la corruption : Macky Sall se fâche et lâche l’Ige.
«La corruption est plus complexe et plus difficile à cerner et à combattre, de par sa nature, ses modes opératoires». Ces propos sont du président de la République, lors de l’ouverture de la conférence ministérielle sur le renforcement de l’Etat de droit et la lutte contre la corruption en Afrique, qu’il a présidé hier. Le président de la République s’est saisi de cette occasion pour rappeler l’impact négatif de la corruption sur l’économie des pays africains. «Elle démolit la confiance, entrave la mise en œuvre des politiques publiques, crée une situation d’opacité qui porte atteinte à l’économie et à la viabilité du service public», a-t-il déclaré.

Au vu de toutes ces tares que cause la corruption, le chef de l’Etat se veut ferme quant à son intention de mettre les moyens qu’il faut afin de l’éradiquer au Sénégal. D’où cette déclaration : «Je vais instruire prochainement l’Ige pour reprendre du service car, ça doit être une pratique courante, régulière et systématique pour que toutes nos structures puissent être auditées de manière permanente».

Selon lui, rien ne pourra le détourner de son objectif qui est de lutter contre la corruption : «Je réaffirme ma volonté de poursuivre sans relâche le combat contre la corruption», déclare-t-il. Et de poursuivre : «Ce ne sont pas les sirènes qui vont arrêter le combat. Malgré les connexions multiples, je vais poursuivre la politique de rigueur, de transparence, de bonne gouvernance et d’efficience dans les dépenses publics.».

Ousmane Demba Kane

Mercredi 3 Juin 2015 - 11:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter