Lutte contre la mauvaise gestion : Le Coud dans le collimateur de l’Ofnac

L’Office nationale de contre la fraude et la corruption (Ofnac) a le Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud) en ligne de mire. En effet, l’organe dirigé par Nafi Ngom Keïta a entamé l’audition des responsables de cette structure. Cheikhou Oumar Anne, son directeur qui s’est envolé pour la Mecque, a été en entendu jeudi dernier dans l’après-midi.



Lutte contre la mauvaise gestion : Le Coud dans le collimateur de l’Ofnac
La gestion du Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud) par Cheikh Oumar Anne est décriée par certains. Et c’est à travers des lettres anonymes que l’Office nationale de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac) a été mise au courant. C’est dans l’optique d’y voir plus clair que Nafi Ngom Keïta et ses hommes ont décidé d’investir les lieux et de procéder à des auditions de chefs de service et de département.
 
Ainsi, le directeur général du Coud, Cheikhou Oumar Anne a été entendu jeudi, avant qu’il ne prenne un vol pour les lieux saints de l’Islam : «Le Directeur général a été entendu, jeudi dernier, dans l’après-midi sur les procédures relatives à la livraison des marchés, la gestion des restaurants et les motifs des subventions que le Coud alloue à certaines associations», ont soufflé des sources proches du Coud.
 
Selon l’observateur qui nous livre l’information, l’Ofnac avait même enjoint à Cheikhou Oumar Anne, de suspendre certains paiements et de geler tout mouvement : «Dans le cadre de la mission d’audit et de vérification prescrite par ordre de mission sus-référence émanant de la présidence de l’Ofnac, vous voudrez bien suspendre jusqu’à nouvel ordre, le paiement de primes de Monsieur Babacar Diagne, concernant la documentation, l’enseignement et le logement jusqu’à ce que l’Ofnac donne la disposition légale. Par ailleurs, vous voudrez bien procéder au gel de tout mouvement au niveau du personnel permanent, à l’exception des départs à la retraite, embauche et mutation jusqu’à la fin de la présente mission et communication du rapport aux autorités concernées», peut-on lire dans la lettre envoyée au Directeur général du Coud.
 
Mais selon les partisans de Cheikhou Oumar Anne, ce sont des personnes gênées par les modifications apportées par Mr Anne qui sont derrières ces lettres mais lui, il est tout à fait serein et a fourni toutes les réponses dont avait besoin l’Ofnac. 

Ousmane Demba Kane

Lundi 14 Septembre 2015 - 09:17



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter