Lutte contre la pauvreté: le MRLD pour un développement endogène

Un communiqué du mouvement initié par le Dr. Abdourahmane Sarr, Economiste et spécialiste de la monnaie renseigne qu'"après le succès des étapes de Kaolack et Ziguinchor, l’équipe de formation du Centre d’Etudes pour le Financement du Développement Local (CEFDEL), s’est arrêtée du 7 au 8 octobre à Saint Louis pour procéder à la formation de nouveaux relais centraux. Cette formation portait essentiellement sur les méthodes d’intervention du Mouvement pour la Renaissance, la Liberté et le Développement (MRLD) qui sert de sous bassement au projet CEFDEL pour l’introduction d’une monnaie complémentaire capable de stimuler les économies locales en en facilitant l’accès au crédit".



Dr Sarr
Dr Sarr
Selon le Dr. Sarr, "face à la rareté des ressources et aux faibles capacités de prise en charge des besoins des populations, il est temps de mettre en place de nouveaux paradigmes de développement par la base et d’engager les citoyens dans la gestion de leurs affaires communautaires aux cotés de leurs élus locaux".

Les bénéficaires de l'étape de Saint-Louis sont "des citoyens d’expériences et de profils variés notamment des leaders de mutuelles de crédit, d’associations du secteur privé, et de conseils de quartiers".

Constatant que "les populations n’arrivent pas à résoudre leurs vrais problèmes malgré les aides", le MRLD à travers sa démarche de « Moom sa Bopp, Menel sa Bopp » appelle les citoyens à adopter la solution d’un développement endogène harmonieux. Ceci à travers des mécanismes nouveaux qui leur permettront de disposer de fonds nécessaires pour se prendre en charge en toute dignité.

Un autre voyage est prévu à Saint-Louis "pour conduire des journées citoyennes qui auront pour but de procéder à l’évaluation de l’action municipale et d’engager un dialogue constructif sur les besoins des communautés ainsi que sur les solutions potentielles à y apporter".


Mardi 11 Octobre 2011 - 13:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter