Lutte contre le terrorisme: les responsabilités de l’Etat selon "Y’en a marre"

Le mouvement citoyen se dévoile sur la lutte contre le terrorisme. Face à la presse, Fadel Barro prône l’Islam confrérique comme «unique réponse » au fléau et « exemple pour le monde entier ». Insistant sur la responsabilité de l’Etat du Sénégal, Fadel Barro se prononce sur l’interdiction de port du voile intégral et l’arrestation des Imams.



«La seule réponse que nous avons ici au Sénégal et qui doit être un exemple pour le monde entier, c’est l’Islam confrérique. Un Islam basé sur la tolérance, l’acceptation de l’autre, sur la compréhension, le dialogue et la discussion, c’est une spiritualité saine et nous avons la chance au Sénégal d’avoir cet Islam confrérique qui rayonne partout en Afrique. A partir de ce moment on doit renforcer cet Islam confrérique et le servir comme modèle face aux actes terroristes», décline «Y’en a marre».

Sur l’interdiction du port du voile intégral, le coordonnateur dudit mouvement invite les autorités à prendre leurs responsabilités. «L’Etat du Sénégal a la responsabilité de ne pas attendre le feu pour jouer après au sapeur-pompier, l’Etat du Sénégal a la responsabilité de prendre des décisions, l’Etat du Sénégal a la responsabilité de susciter le débat et de prendre des mesures fermes », scande Fadel Barro qui pense que «l’interdiction de la burqa va dans ce sens».

Pour l'heure, le mouvement de contestation fait confiance à la Justice pour que la vérité éclate dans l’arrestation des Imams transférés à la Maison d’Arrêt et de Correction (MAC) de Saint-Louis pour apologie du terrorisme. 


Mardi 17 Novembre 2015 - 17:22



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter