Lutte contre les épidémies dans la zone CDEAO : Un centre de contrôle et de surveillance mis sur pied.

Les pays de la zone CEDEAO comptent mettre sur pied un centre régional de contrôle et de surveillance des maladies. L’information a été livrée hier, lors de la réunion extraordinaire de l’assemblée des ministres de la Santé de la CEDEAO.



Lutte contre les épidémies dans la zone CDEAO : Un centre de contrôle et de surveillance mis sur pied.
Lutter contre la morbidité et la mortalité sont les principaux défis que les pays de l’espace CEDEAO comptent relever. C’est dans ce sens que les ministres de la Santé de ces pays se sont réunis hier, à Dakar pour harmoniser les positions à adopter pour prévenir et lutter contre ces fléaux.

Cette rencontre a noté la présence du directeur général de l’Organisation ouest-africaine de la santé (OAAS), Xavier Crespin, qui est revenu sur les résultats de leurs recherches qui démontre l’impact négative qu’ont ces épidémies sur les populations  et la pertinence du Centre qui doit être mis sur pied : «ces résultats nous ont été révélés encore par le virus Ebola. C’est dire que la région CEDEAO se doit de trouver des solutions idoines, pour atténuer la survenue des épidémies. Un centre régional de contrôle et de surveillance des maladies constitue l’un des instruments à même d’aider la région dans cette recherche de solution», a-t-il soutenu.

En ce qui concerne le coût global de ce centre, Xavier Crespin n’a pas souhaité s’y appesantir, faisant des estimations : «nous avons fait une estimation de base de 5 millions de dollars pour la première année, afin de permettre au centre de mettre en place des organes dirigeants, des équipements de base, faire des formations nécessaires et deux millions pour les opérations et les coûts au niveau des interventions sur le terrain. Nous espérons qu’en 2016 le centre sera opérationnel», a-t-il déclaré.
 
Venu présider la réunion, Mahammad Boun Abdallah Dionne, le Premier ministre du Sénégal adopte la même logique que Mr Crespin : «Notre région connaît depuis 19 mois, une crise sanitaire avec l’apparition de la maladie à virus Ebola. Six pays de notre sous-région ont été touchés dont trois durement sur une période de plus de 12 mois. A ce jour, des cas sont toujours signalés. La persistance de l’épidémie a mis en exergue la faiblesse de certains de nos systèmes de santé, notamment dans les domaines de la surveillance, de l’alerte précoce et de la riposte. Face à ces situations, la commission de la CEDEAO et l’OAAS ont très tôt entrepris des actions rapides pour les pays touchés, dans le cadre d’une réponse régionale. Donc ce centre régional sera un instrument stratégique, au niveau communautaire, qui pourra s’appuyer sur des initiatives nationales comme prescrit par le gouvernement », a-t-il fait savoir.

Ousmane Demba Kane

Mercredi 4 Novembre 2015 - 13:54



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter