Lutte: les promoteurs se rebiffent, "plus jamais de cachets de 100 millions"

Les promoteurs de lutte avec frappe ont tenu ce mercredi soir une réunion dans un restaurant chic de la place. Ces mécènes ont crié le ras-le-bol par rapport aux nombreuses difficultés liées à l'organisation des combats. D'un commun accord, ils ont pris certaines mesures visant à assainir le milieu la saison prochaine.



Lutte: les promoteurs se rebiffent, "plus jamais de cachets de 100 millions"
La quasi totalité des promoteurs étaient présents à cette réunion sauf Luc Nicolai représenté par Pape Faye. Ils ont d'abord commencé à reconnaitre leurs erreurs par rapport à leurs anciennes manières de travailler. Il a été donc décidé que tous ces mécènes de la lutte comprennent selon une certaine déontologie et travaillent dans la bonne entente. Si possible décider du nombre de journées octroyées aux uns et aux autres pour circonscrire tous les événements de la lutte.

Car pour eux, "tout gagnant dans la lutte, sauf le promoteur", regrettent-ils. Après chaque organisation, le promoteur se retrouve avec des difficultés alors que les lutteurs érigent des étages. Voilà pourquoi, d'après Pape Abdou Fall, "on risque de s'éteindre à petit feu".

Plafonner les cachets selon certains critères

C'est surtout le problème des cachets qui a été le point focal. Les promoteurs ont décidé d'un commun accord, à partir de la saison prochaine, de plafonner les cachets selon certains critères. L'instauration de barèmes en rapport aux catégories de poids et de la dimension des lutteurs.

Rien n'est encore décidé en ce sens, mais ce point requiert l'adhésion de tous pour une bonne applicabilité des mesures. En cela Gaston Mbengue qui avait voulu décrocher le choc Balla Gaye2/Eumeu Sène en payant 100 millions à chaque lutteur, s'abstient de le faire en attendant la décision finale de tout le groupe. Si ceux-ci (promoteurs) que le combat doit être décroché avec par exemple un cachet de 60? 50? OU 30 millions à chaque lutteur, le Don King ne dérogera pas à cela quitte à ne pas monter le combat, selon l’organe de presse « Sunulamb ».


Jeudi 28 Juin 2012 - 10:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter