Lyon et Besiktas privés de Coupes d’Europe par l’UEFA

L’UEFA a tranché: l’Olympique lyonnais et le club turc de Besiktas seront exclus de participation aux Coupes d’Europe en cas de récidive dans les deux ans.



Lyon et Besiktas privés de Coupes d’Europe par l’UEFA
Suite aux heurts qui ont éclaté durant l'avant-match de la rencontre Besiktas-OL le 13 avril dernier, l'UEFA a décidé d'infliger un sursis aux deux clubs de football, qui seront privés de Coupes d'Europe si le moindre incident se reproduit au cours des deux prochaines années, selon le site officiel de l'organisation. Chaque club a également été condamné à une amende de 100 000 EUR.
 
Le match du 13 avril a démarré avec une cinquantaine de minutes de retard, mais l'ambiance est restée morose sur le terrain. Suite aux échauffourées, le match a été d'abord retardé, puis définitivement arrêté.
 
Echauffourées lors de la rencontre Bastia-Lyon, le match officiellement arrêté

Échauffourées lors de la rencontre Bastia-Lyon, le match officiellement arrêté

Des heurts ont éclaté entre des supporteurs turcs et lyonnais au parc Olympique lyonnais lors d'un match comptant pour la Ligue Europa. Des spectateurs lyonnais ont gagné la pelouse quinze minutes après le match pour se mettre à l'abri des supporters turcs les plus violents qui jetaient des projectiles et des pétards du haut des tribunes. La police a dû faire usage de gaz lacrymogènes. Le match avait été placé au niveau maximum de risque (4 sur 4) par les autorités françaises.
D'autres heurts ayant impliqués l'Olympique lyonnais ont éclaté avant et à la mi-temps du match Bastia-OL qui se jouait le 16 avril en Corse. Le match a dû être interrompu.
 
Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join » 

Khadim FALL

Jeudi 20 Avril 2017 - 00:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter