MACKY SALL ; UNE RUPTURE RATEE

Macky Sall avait réussi à convaincre une majorité de Sénégalais qu'il était l'homme de la situation, celui qui éviterait aux Sénégalais de subir encore le clientélisme, l'arrogance et l'affairisme. Mais force est de constater que Macky Sall a lourdement échoué dans cette rupture.



MACKY SALL ; UNE RUPTURE RATEE
Macky Sall avait réussi à convaincre une majorité de Sénégalais qu'il était l'homme de la situation, celui qui éviterait au Sénégalais de subir encore le clientélisme, l'arrogance et l'affairisme. J'en veux pour preuve les récentes réunions de Macky 2012 et Benno Bokk Yakar, ainsi que les cadeaux faits à leurs différents leaders.

Il nous avait promis une bonne gouvernance et une utilisation au plus juste de l'argent public notamment l'interdiction des voyages en première classe, et voilà que je rencontre le DG du port confortablement installé en première classe dans le Paris-Dakar ; et il semble qu'il ne soit pas seul à s'accorder ce privilège que Macky Sall nous avait promis avoir interdits aux serviteurs de l'état. Il a nommé et continue de nommer une armée de ministres conseillers, d'ambassadeurs itinérants et inutiles qui pèsent sur le budget de l'état.

Dans le domaine des affaires, nous craignions la prédominance du seul Karim Wade, or nous héritons aujourd'hui de toute une famille dans toutes les sphères du pouvoir : un beau-frère ministre, un beau-père à la tête d'une société d'état, un frère dans le très lucratif business du pétrole.

Macky Sall nous a déçus voire trompés. Il ne travaille pas et ne travaillera pas pour les Sénégalais. Mais, je parie que dans quelques mois, nous verrons fleurir des chantiers partout dans la capitale et le pays pour nous faire croire que le gouvernement est à l'œuvre ; uniquement dans le but de tenter de se faire réélire en 2017.

Tout ceci est bien triste pour notre pays, mais les Sénégalais ne sont pas dupes. En 2017, comme lors des précédentes alternances, ils sauront prendre leur décision selon leur conscience ; mais nous aurons encore perdu cinq précieuses années.


Mamadou.sall55@gmail.com

Mamadou Sall

Jeudi 23 Octobre 2014 - 15:20



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter