MAREME FAYE et la gestion des dossiers lourds : un échec patent qui condamne MACKY et fragilise notre démocratie.



MAREME  FAYE  et  la gestion des dossiers lourds : un échec patent qui condamne MACKY et fragilise  notre démocratie.
Le dépôt des listes pour les locales marque une nouvelle ère pour notre pays. Une ère sur un air qui n’augure rien de bon.

Mon ressentiment est très profond. Il découle de l’attitude provocante et totalement irrespectueuse de petits messieurs comme MADIAMBAL DIAGNE, qui se sent pousser des ailes depuis qu’il est l’intime de MAREME et de MACKY, dont il est le chambellan.

Ce monsieur a choisi d’être la plume armée de ce couple à la tête de notre pays. Il est aujourd’hui l’un des plus grands contempteurs  des anciens caciques du régime libéral tombés en disgrâce et emprisonnés.

Je ne vois aucun courage à qualifier BARA SADY et compagnie d’imbéciles, M. DIAGNE. Vous n’en avez jamais eu le cran tant qu’ils étaient là, aux affaires. Cette lâcheté flagrante et éhontée, je la condamne solennellement.

Ce comportement est malheureusement symptomatique de l’attitude de nos nouvelles élites dirigeantes qui ne maîtrisent ni l’art de l’argumentaire ni les artifices de la politique, pour apporter la réponse qui sied aux attaques et autres provocations qui les déstabilisent à vrai dire trop facilement, à commencer par leur patron qui perd ses moyens trop rapidement.

Ils se ridiculisent tous dès qu’ils ouvrent la bouche, sur les plateaux télé et sur les ondes des radios de la place. De YOUSSOU TOURE à ABDOU MBOW en passant par THIERNO ALASSANE SALL, ils ont été archi ridicules.

Au finish, c’est MACKY lui-même qui est totalement fragilisé et leur parti totalement phagocyté.

Cela consacre la chute de MACKY dans l’opinion, et constitue la preuve manifeste qu’il est totalement en déphasage tant avec le peuple qu’avec son parti et ses soi disant cadres.

Aujourd’hui, les sénégalais parlent de tout sauf de MACKY. Il comme s’il n’existait plus. C’est que tout le monde s’est fait une raison sur son incapacité notoire à diriger notre pays, et à le conduire vers la voie de l’émergence.
 
Politiquement, les militants de son parti aussi passent outre ses directives. La preuve nous en a été admirablement administré lors de la confection des listes des coalitions pour ces locales.
Voilà un homme élu qui est censé diriger notre pays et qui est incapable de s’affirmer, et d’incarner pleinement la stature de sa fonction.

Cela ne nous surprend guère. D’autant plus que MAREME FAYE a clairement déclaré que c’est elle qui gère et l’Etat et le Parti. Sans que personne ne réagisse. SOULEYMANE JULES DIOP nous avait bien dit qu’il était incapable de diriger un service, à fortiori l’Etat !
 Le peuple sénégalais a fait le deuil de l’espoir placé en MACKY et qui s’est rapidement éteint comme un feu de paille.

Les conséquences de cet état de fait peuvent être terribles, si l’on n’y prend garde.

Déjà IDY a tiré la première salve. Et la tournée populaire de Me WADE démontre à souhait que le peuple n’attend qu’un prétexte, pour s’en servir comme exutoire de son rejet du régime de MACKY, conduit par MAREME FAYE.

Les premiers coups de semonce ont d’ailleurs retenti dans son propre camp, avec les listes pour les élections du 29 juin. Sa coalition a, dans les faits,  privilégié ses intérêts propres alors que ses plus grands caciques avaient promis de préserver leur sainte alliance.

On peut dire qu’il est, au lendemain de ce 29 avril, le dindon de la farce. Tourné en bourrique par Me WADE, moqué avec mépris et dédain par IDY, floué avec  brio par les renards politiques de l’AFP  et du PS.

Les théoriciens trotskistes qui l’entourent n’ont rien vu venir ; et, ce qui est certain est que les populations sénégalaises excédées ne lui laisseront jamais la liberté de faire du wakh waxeet, en choisissant de faire plutôt 07 ans, après sa promesse de porter son mandat  à 05 ans.

Car il renoncera surement à cette promesse électorale, au lendemain de sa défaite du 29 juin prochain.

C’est ce que MACKY a récolté, pour avoir été coupable de laisser MAREME gérer les dossiers lourds à sa place, sans aucune légitimité, en toute illégalité, en parfaite profane ignorante des réalités de la gestion des affaires publiques.

Derrière la chute éhontée de la plupart de nos chefs d’Etat africains,  se trouve leurs épouses. Ou disons plutôt que les épouses de nos chefs d’Etat conduisent souvent leurs maris sur le chemin le plus court vers l’impopularité, et la perte du pouvoir.
Autant les locales de 2009 avaient posé les premiers jalons de la chute inexorable du régime de Me WADE, autant ces locales  consacreront le début de la disgrâce du couple MAREME-MACKY.
Et la chute sera plus lourde et humiliante et dure encore, que celle de Me WADE.

MACKY pourra alors méditer tranquillement sur  son sort, et peut-être partager ses mémoires avec nous, car je suppose qu’il ne « couchera pas son envahissante épouse dans cette froide terre, sans qu’elle sache qui elle a porté » et les sénégalais souhaiteront être édifiés sur l’étendue de sa mainmise sur l’appareil d’Etat.

S’il ne trouve pas l’inspiration, il pourra toujours demander à CHEIKH YERIM SECK, leur grand ami….

Cissé Kane NDAO Président de l’Alliance Démocratique pour la République A.DE.R.

Jeudi 1 Mai 2014 - 00:55



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter