Macky Sall : «A cause de vos émiettements, j’ai honte d’être Fatickois»

Le président de la République n’est pas du tout content des responsables de son parti à Fatick. Il le leur a fait savoir lors d’une audience qu’il leur accordée. Macky Sall reproche à ces derniers de s’être adonnés à des querelles partisanes alors que leur rassemblement était de rigueur



Macky Sall : «A cause de vos émiettements, j’ai honte d’être Fatickois»
Macky Sall est sorti de ses gongs pour tancer les responsables de son parti à Fatick à qui il reproche d’avoir eu «un comportement irrespectueux» lors de sa venue à Fatick où il devait tenir le conseil des ministres décentralisés. : «Le Chef de l’Etat n’est pas content des responsables de la commune de Fatick. Lors de cette audience, il a fustigé leur comportement. Pour reprendre ses termes, il a dit : «j’ai été vraiment déçu », a rapporté un responsable de l’Apr à nos confrères de l’Observateurs.

Selon ce responsable, le président de la République ne peut pas digérer que des «fils de Fatick ne puissent pas se retrouver autour de l’essentiel : «Comment des fils du Sine peuvent-t-ils se battre contre d’autres fils du Sine ? En plus, vous n’avez pu avoir de consensus au point de présenter une multitude de listes. Ce qui a affaibli le score de ces élections qui est de 49%. A cause de cet émiettement du parti, j’ai honte d’être Fatickois», leur a-t-il balancé.

Cette division, de l’avis du président de l’Apr se reflète même sur les révisions des listes électorales : «malgré la révision, vous n’avez inscrit que 600 personnes. Ce qui vous place parmi les derniers au Sénégal. Je suis de Fatick, j’aime cette ville mieux que quiconque. Mes ambitions pour Fatick sont plus grandes que vos ambitions personnelles. Alors, aidez-moi à les réaliser».

Dans ces remontrances, Macky Sall a aussi égratigné les jeunes à qui il demande de «cesser de pleurer à chaque que vous ne parvenez pas à joindre un leader. Mobilisez-vous et soyez unis», a-t-il lancé en guise de conclusion».

Ousmane Demba Kane

Vendredi 24 Juillet 2015 - 12:34



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter