Macky Sall : ‘’Je n’oriente pas les audits et les convoqués peuvent rester calmes s’ils n’ont rien fait’’

Le président de la République, Macky Sall, a affirmé, mardi à Dakar, qu’il ne se mêle pas aux audits en cours, voire tente de leur donner une ’’orientation’’, avant d’inviter les personnalités concernées par les interrogatoires à rester calmes si tant est qu’elles se sentent exemptes de reproches.



Macky Sall : ‘’Je n’oriente pas les audits et les convoqués peuvent rester calmes s’ils n’ont rien fait’’
’’Ceux qui n’ont rien à se reprocher, franchement doivent être calmes, parce que rien ne peut leur arriver. On n’est pas dans une république bananière’’, a notamment indiqué Macky Sall, en marge de la cérémonie de plantation d’un arbre dans les jardins du Palais de la République à l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement.

De nombreuses personnalités de l’ancien régime font, depuis la semaine dernière, l’objet d’auditions au sujet de leur gestion des affaires de l’Etat. Les interrogatoires porteraient notamment sur des soupçons d’enrichissement illicite et de conduites contraires aux règles de l’Agence de régulation des marchés publiques (ARM).

’’J’ai entendu des gens s’offusquer sur le fait qu’ils ont été convoqués. Ils croient qu’ils ne sont justiciables. Mais ne sommes pas comme les autres citoyens ? Ce qui est sûr, je n’ai donné aucune orientation. D’autant plus que c’est une affaire que la justice est en train de traiter’’, a martelé Macky Sall.

Selon lui, les auditions en cours concernent les personnalités de l’ancien régime et non celles qui sont actuellement au pouvoir.

’’Ce sont des audits qui concernent l’ancienne gestion. Ces audits ont été menés au moment où nous n’étions pas au pouvoir. Nous n’avons pas commencé les audits, par conséquent il ne faut pas qu’on nous fasse un procès en sorcellerie sur quelque chose de tout à fait normal et naturel’’, a-t-il relevé.

Tout en réaffirmant son choix de ‘’pas polémiquer’’ au sujet des audits, le chef de l’Etat a donné l’assurance qu’il va à s’évertuer à poursuivre la mission que les Sénégalais lui ont confiée. ’’Je le fais avec beaucoup de hauteur, dans le cadre de l’Etat de droit. L’Etat de droit suppose qu’il n’y a aucun citoyen au-dessus de la loi’’, a précisé Macky Sall.

Dépêche - APS


Mercredi 6 Juin 2012 - 03:50



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter