Macky Sall : « Je ne suis pas dans l’accaparement des pouvoirs »

Le président de la République a saisi l’occasion lors de la réception du Conseil national de la jeunesse du Sénégal pour expliquer à la jeunesse les éléments de son projet de réforme constitutionnelle.



Macky Sall : « Je ne suis pas dans l’accaparement des pouvoirs »
« C’est moi-même qui a pris la ferme intention de ramener le mandat de 7 à 5ans et de me l’appliquer, de donner plus de pouvoir au Conseil constitutionnel mais aussi de permettre aux candidatures indépendantes de concourir aux suffrages des citoyens, donc toutes ses réformes que j’ai proposé prouve à suffisance que je ne suis pas dans une logique d’accaparement des pouvoirs », a souligné Macky Sall.

Abordant face au Cnjs ses 15 points de réformes le chef de l’Etat a surtout exhorté la jeunesse a porté à la connaissance des populations les innovations apportées sur ce projet de réforme des institutions qu’il trouve consolidante « je vous invite à aller à la rencontre des citoyens pour leur expliquer les 15 points de qui sont tellement importants mais élagués au second plan par les débats de réduction du mandat, un débat qui sera tranché le moment venu », a soutenu Macky Sall.
Dans la même lancée le président de la République a fait savoir que le statut du chef de l’opposition devra être défini de même que le nombre de partis politiques « il n’est normal dans un pays de 13 millions d’habitants qu’il est 180 partis, et à ses yeux il est nécessaire de réduire le nombre de formations politiques » a indiqué Macky Sall.

A l’en croire cette réforme renferme des points qui vont permettre à notre de démocratie de rester le modèle qui a toujours été », a déclaré Macky Sall. Pour le président de la République « les réformes proposées sont très progressistes, et de le chef de l’Etat de citer le retour du quinquennat, le renforcement des pouvoirs du conseil constitutionnel et l’augmentation du nombre de ses membres qui va passer de 5 à 7, le plafonnage de l’âge des candidats à 75ans, mais aussi le verrouillage à deux du nombre de mandat », a précisé le président de la République.  
 

Khadim FALL

Mardi 9 Février 2016 - 09:14



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter