Macky Sall : «L’administration est tenue de s’adapter aux exigences citoyennes».

Face aux réalités actuelles, l’administration doit opérée sa propre mutation. Accusée de lourdeur et de lenteur, l’administration, selon le chef de l’Etat, doit se muer en administration de développement, en lieu et place d’une administration de commandement.



Macky Sall : «L’administration est tenue de s’adapter aux exigences citoyennes».
Le président de la République veut une administration à la totale disposition de la population.  C’est le vœu qu’il a formulé hier, lors de la clôture du Forum national sur l’administration qui s’est déroulé à Diamniadio. Et il est prêt à se donner les moyens pour y arriver.

«L’administration est le point culminant de toutes les politiques. Je me suis forgé cette conviction en sillonnant les points les plus reculés du pays. L’aspiration légitime de nos populations, c’est le bien-être. Et assurer ce bien-être est la vocation de l’Etat incarné par l’administration qui est le bras séculier de l’exécutif», a-t-il déclaré.

Continuant sur sa lancée, le chef de l’Etat affirme : «Cette rencontre inédite est la marque de mon ambition pour une administration rénovée. Ce n’est que par la vérité et la franchise que s’engagent toutes les ruptures nécessaires».
Selon lui, une mutation de l’administration est plus que nécessaire ne serait-ce que par l’évolution qui impose une adaptation aux réalités : «l’administration doit être au service des usagers par sa proximité, sa courtoisie, l’efficacité de son action. L’administration est tenue de s’adapter aux exigences citoyennes pour être une administration de développement. Elle doit occuper toute sa place dans l’instauration du Sénégal propice, du Pse qui est aussi une amélioration continue du climat des affaires».
 

Ousmane Demba Kane

Lundi 11 Avril 2016 - 09:21



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter