Macky Sall : "Que Wade se comporte correctement comme Abdou Diouf sinon..."

Le président de la République se prononce sur l’arrivée de son prédécesseur Wade au Sénégal. Et ce n’est pas pour badiner car Macky Sall se montre ferme. Il ne laissera ni l’ordre public perturbé encore moins le désordre s’installer. En d’autres termes lance le président Sall à des proches : le père du célèbre détenu de la Maison d’Arrêt et de Correction (MAC) de Rebeuss, Me Wade devra se comporter comme Abdou Diouf « qui n’a jamais critiqué la gestion de son successeur et ne s’est jamais exprimé sur la situation du Sénégal. Il s’est toujours comporté en chef d’Etat », faute de quoi, « force restera à la loi ».



Macky Sall : "Que Wade se comporte correctement comme Abdou Diouf sinon..."
Ce qui irrite le plus le président Sall, selon ses proches, c’est que depuis un an que l’ancien ministre d’Etat sous le règne de son père Wade, ce dernier président sortant s’est plusieures fois exprimé sur l’incarcération de Karim et l’a déjà blanchi avant que la justice sénégalaise ne se soit prononcée. En visite en effet, à Abidjan en Côte d’Ivoire sur invitation de la Fédération africaine des associations et unions des juristes africains autour du thème : « Le jeune avocat au service du développement de l’Afrique », le prédécesseur de Macky Sall de dire que « le seul délit qu’on peut lui (Karim) reprocher, c’est le délit d’être le fils du président. En Afrique, c’est un délit ».


Ce, au moment où confie l’ancien premier ministre et président de l’Assemblée nationale sous Wade, « Abdou Diouf n’a jamais critiqué la gestion de son successeur et ne s’est jamais exprimé sur la situation du Sénégal. Il s’est toujours comporté en homme d’Etat ». C’est ce bon comportement qu’entend Macky Sall de son prédécesseur Abdoulaye Wade. « Wade a un retard d’un quart de siècle. Il se croit encore en 1988 quand il était grand opposant et que tous les jeunes l’adoraient » aurait dit le chef de l’Etat qui ne manque pas selon le journal « l’as » d’inviter Wade-père à « se comporter correctement, autrement, il faudra qu’il sache que force restera à la loi ». 


Mardi 22 Avril 2014 - 11:10



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter